Es-tu un Gaymer ?

7 minutes lues
 La montée des gaymers !

A l’échelle mondiale, le gaming n'est qu'un divertissement. Bien sûr, en réalité, les jeux vidéo ont une symbolique très forte pour de nombreuses personnes qui consacrent des heures aux mondes, aux histoires et aux compétitions qu'ils créent.

Plus encore, le gaming rassemble des gens de tous horizons au sein de communautés passionnantes, et l’essor des jeux gratuits online est un facteur non-négligeable de ce succès.

SUR PC ET MOBILE

Cependant, depuis sa création, le gaming a un problème d'image : il est propulsé par des stéréotypes qui, malheureusement, sont régulièrement renforcés par les joueurs et l'industrie. Le stéréotype est que le jeu est réservé aux jeunes hommes blancs cis.

Il suffit de regarder la hiérarchie de l'industrie et les personnages importants pour comprendre pourquoi. Cependant, le gaming étant si immersif, fascinant et accessible, ce stéréotype ne pouvait pas tenir la route longtemps.

Ceux qui défient les stéréotypes sont de plus en plus nombreux à se hisser sur le devant de la scène du gaming, et l'une des plus importantes de ces communautés presque anti-establishment est celle des gaymers.

Pour célébrer les efforts révolutionnaires de la communauté gaymer, nous nous penchons sur ce que cela signifie d'être un gaymer, sur la façon dont les gaymers de premier plan font évoluer le secteur et sur les jeux vidéo LGBT qui ont fait leur apparition.

Que signifie « gaymer » ?

Gaymer est un mot porte-manteau de « gay » et « gamer », désignant une personne qui s'identifie comme homosexuelle et qui aime jouer aux jeux vidéo (que ce soit en jouant à des jeux casual ou en ne quittant jamais son fauteuil gaming).

Aujourd'hui, le terme s'est étendu pour représenter la communauté LGBT dans son ensemble, ce qui signifie que « gaymer » peut inclure toute personne qui s'identifie comme LGBT, comme les personnes queer, non-binaires ou transgenre.

Qui est considéré comme un gaymer ?

Le terme « gaymer » englobe tous les joueurs qui ne se considèrent pas comme hétérosexuels et/ou cisgenre et qui participent à la communauté du gaming de différentes manières, notamment en jouant à des jeux sur PC et mobile, en participant à des compétitions, en créant des jeux (pas uniquement des jeux vidéo gay) et en intégrant des communautés de joueurs.

Membres de la communauté gaymer et jeux vidéo gay

Bien que les gaymers soient encore largement sous-représentés dans l'industrie, certains événements et personnalités font une grande différence. La communauté en ligne s'est manifestée dans le monde réel avec GaymerX.

Depuis 2013, cette conférence annuelle rassemble la communauté gaymer, et accueille souvent des milliers de fans.

Comme tu imagines, ce sont les joueurs individuels faisant leur coming out pour proclamer leur homosexualité qui font la plus grande différence en matière de sensibilisation et de représentation.  La scène eSports est assez diversifiée, accueillant des personnes du monde entier, mais l'un de ses représentants les plus connus est également un gaymer.

« Je suis un gamer non-binaire qui est vraiment doué pour les jeux de combat et qui n'hésite pas à parler ouvertement de ses croyances. Je vis par l'empathie, la compréhension, et je reste fidèle à moi-même ! Retrouvez-moi dans Skullgirls »

Dominique “SonicFox” McLean s'identifie comme gay, non-binaire et furry et se trouve être l'un des joueurs d'eSports de combat les plus polyvalents.

Il est devenu célèbre pour les jeux, mais aussi pour son discours d'acceptation du prix Esports Player of the Year 2018, dans lequel il a proclamé : « Je suis gay, noir, un furry - à peu près tout ce qu'un républicain déteste - et le meilleur joueur eSports de l'année, je suppose ! »

Toutefois, il n'y a pas que SonicFox, puisque de plus en plus de gaymers pionniers sont sous les feux de la rampe.

La star de Mobile Legends : Bang Bang, Johnmar « OhMyV33nus » Villaluna, s'est imposée comme un mid-laner de classe dans les jeux iOS et Android, ainsi que comme un fervent défenseur de la communauté LGBTQ+, qu'il surnomme affectueusement « The Queen ».

Alexa « Asahina » Gabriel a prouvé qu'elle avait un certain talent dans les cercles d'eSports, étant une gaymer PC compétitive dans League of Legends, ainsi qu'une forte combattante dans Tekken 7.

Surnommée l'une des « reines Tekken » des Philippines, Asahina est une femme transgenre qui a fait l'éloge du gaming car il permet une forme d’évasion, déclarant que « nous sommes tous égaux devant les jeux vidéo ».

Cela dit, nombreux sont ceux qui considèrent qu'il y a encore beaucoup à faire, les gaymers interpellant régulièrement l'industrie du gaming à juste titre.

Plus récemment, Vincent « Biofrost » Wang a envoyé un tweet très personnel, détaillant son expérience et son point de vue sur le sujet.

Après avoir officiellement fait son coming out, il a tweeté qu'il voulait « qu'il y ait plus de sensibilisation », mais aussi que la quantité de soutien reçu lui donne l'espoir d'un changement.

 Jeux LGBT | Jeux et personnages à la gloire des gaymers

La représentation de tous ceux qui ne font pas partie de l'étiquette stéréotypée de « gamer » fait certainement défaut dans l'espace des jeux vidéo grand public. Cela concerne aussi la perception d’un pro gamer.

Pourtant, certains jeux et personnages révolutionnaires méritent des louanges et des heures de gaming. 

Il s’agit non seulement de protagonistes masculins, mais aussi de personnages féminins de jeux vidéo. L'un des plus grands pas en avant pour les jeux vidéo gay a été fait avec Les Sims.

Dans ce jeu, qui figure parmi les titres les plus populaires sur PC, il n'y a pas de distinction entre les couples homosexuels et hétérosexuels, et tous les foyers où deux adultes vivent ensemble peuvent recevoir un appel à l'adoption.

Les relations entre les personnes de même sexe sont possibles du premier jusqu'au dernier épisode, et plusieurs couples homosexuels préétablis sont disséminés dans la série. D’ailleurs, cette franchise est très populaire auprès des gaymers qui cherchent à télécharger des jeux Android.   

Dans le reste du monde des jeux vidéo, certains titres ont acquis la réputation de jeux LGBT subtils en raison des choix offerts aux protagonistes. Dans Fallout 2 sorti en 1998, tu pouvais épouser des personnages du même sexe, tout comme dans le jeu Fable de 2004.

Le RPG plus récent GreedFall de 2019 propose quatre options romantiques au total, dont deux sont hétérosexuelles et deux sont bisexuelles.

Le choix du joueur a souvent été le principal moyen pour les gaymers de s'engager avec des personnages de jeux vidéo LGBT.

Pourtant, de plus en plus de jeux proposent des personnages qui seraient les bienvenus dans la communauté gaymer.

Bien qu'un personnage de fond dans Moonmist de 1986 soit considéré comme le premier personnage gay dans les jeux, la plupart des joueurs citent Birdo dans Super Mario Bros. 2 de 1988, qui a été décrit de la manière suivante : « Il pense qu'il est une fille. »

Sortir du placard gayming

En raison de la position notoire de Nintendo sur le sujet, l'identité de genre et le sexe de Birdo ont été annulés depuis, mais d'autres personnages beaucoup plus importants ont suivi, en particulier au cours des dix dernières années.

Des personnages de jeux LGBT comme Ciri dans The Witcher III : Wild Hunt, Tracer dans Overwatch, Parvati dans The Outer Worlds, Krem dans Dragon Age : Inquisition et le trio Dina, Ellie et Lev dans The Last of Us Part II sont tous des exemples de représentation gaymer croissante.

En tant que gaymer, il est difficile de trouver des jeux vidéo gay, mais des efforts sont faits, les gaymers se manifestent pour sensibiliser le public et les studios prennent conscience de la nécessité d'une meilleure représentation.

Raid: Shadow Legends
Récupère + de 400 Champions et décroche la gloire