Qu'est-ce que le jeu service et comment fonctionne-t-il ?

12 minutes lues

Les  termes « jeu service » ou  « jeu en tant que service » (GaaS pour game as a service en anglais) sont de plus en plus utilisés dans le monde des jeux vidéo. Mais que désigne vraiment le GaaS et comment les jeux en tant que service fonctionnent-ils ? Comme nous le verrons, il s'agit d'un modèle économique qui permet aux développeurs de générer des revenus continus à partir d'un jeu.

SUR PC ET MOBILE

Les joueurs en bénéficient également, car ils ont la possibilité de dépenser leur argent pour ce qui compte individuellement pour eux, plutôt que de devoir tous acheter les mêmes choses. Tout porte à croire qu'il s'agit d'un phénomène appelé à durer. Voyons donc comment il a commencé et jusqu’où il pourrait aller.

Le contexte du game as a service 

Dans la deuxième partie du 20ème siècle, la monétisation des jeux vidéo est devenue un vrai phénomène, à mesure que l'industrie vidéoludique se développait à marche forcée. La méthode traditionnelle d'achat au détail dans des magasins de jeux fut progressivement remplacée par la vente numérique.

Pourtant, cela conduisit à un modèle déséquilibré. Les développeurs pouvaient gagner la plus grande partie de leurs revenus au lancement d'un jeu, mais ceux-ci chutaient lorsque les ventes diminuaient.

À mesure que le marché des jeux se diversifiait, il devenait également évident que les jeux devaient répondre aux besoins d'un large groupe de joueurs ayant chacun des goûts, des styles de jeu et des budgets différents.

C'est ainsi que les games as a service sont apparus comme une alternative. Ils offraient un moyen plus stable et plus durable de faire des affaires.

Moins d'argent, mais des transactions plus fréquentes

Les GaaS font les jeux plus personnalisable

En collectant plus régulièrement de petites sommes d'argent, les développeurs ont réalisé qu'ils pouvaient planifier les mises à jour de leurs jeux et l'ajout des packs d'extension avec plus de soin. Et ce, tout en permettant aux joueurs de choisir exactement ce pour quoi ils payaient.

Le système du GaaS est d'abord devenu populaire dans les jeux sur PC massivement multijoueurs en ligne (MMO) et les jeux cross plateforme. Les joueurs payaient pour des accessoires tels que des armes et des skins améliorés pour les aider à progresser dans ces jeux.

Cette tendance a commencé à prendre de l'ampleur vers 2007/2008, lorsque certains des jeux les plus célèbres ont commencé à introduire ce modèle.

En adoptant les principes du jeu service, les pionniers de ce modèle ont pu établir des flux de revenus permanents à partir de jeux populaires.

Tarification dynamique des jeux

Ce modèle peut s'avérer plus rentable que le modèle précédent, qui consiste à vendre le jeu à un prix fixe, en misant sur le fait qu’il reste populaire auprès d'un nombre suffisant de joueurs et pendant suffisamment longtemps. Le GaaS a plus d'avantages que à la méthode de vente des jeux en tant que produits finis que les éditeurs utilisaient auparavant.

Cette méthode permettait aux développeurs de gagner des sommes énormes en peu de temps. 

Mais ce revenu pouvait ensuite décroître ou disparaître, une fois que les ventes du jeu avaient baissé et que les développeurs travaillaient au lancement de nouveaux jeux.

Les jeux mobiles ont permis le développement du jeu service

Le succès des jeux mobiles a permis aux jeux en tant que service de continuer à se développer. L'idée de proposer des jeux free-to-play, mais avec des achats dans le jeu ou des abonnements, séduit les joueurs mobiles. Ces types de gamers cherchent souvent à passer du temps à jouer sans faire de gros achats.

La liste des jeux pour mobile les plus lucratifs comprend des jeux dont les gains se chiffrent en milliards d’euros et continuent de croître à un rythme impressionnant. Il ne fait aucun doute que c'est le GaaS qui a permis à ces jeux de générer des revenus aussi élevés et de manière durable.

Le succès de ce système a encouragé les studios à produire régulièrement de nouveaux contenus et des mises à jour, rendant leurs jeux plus actuels et plus intéressants pour les joueurs sur le long terme. Les jeux en tant que service s'inscrivent désormais dans un catalogue très vaste et varié.

Mais comment ce modèle s'applique-t-il à tant de jeux différents ?

Comment fonctionne le système du jeu service ?

Game as a Service: argent réel et en jeu

Le modèle GaaS est facile à comprendre. L'éditeur met généralement le jeu à disposition gratuitement, ou à prix minime. Ensuite, les joueurs peuvent payer pour accéder à des fonctionnalités supplémentaires, ou continuer à jouer dans le cadre d'un abonnement.

Chaque joueur est libre de décider s'il veut payer et, le cas échéant, à quoi il consacre son argent.

Le même système ne fonctionne pas pour tous les jeux. Les développeurs doivent donc modifier la méthode globale utilisée afin qu'elle s'adapte aux différents jeux et aux exigences du public.

Cela renforce le sentiment qu'il s'agit d'un modèle économique qui tient compte des besoins du joueur autant que de ceux du développeur. On peut répartir les jeux en tant que service dans les catégories suivantes :

Abonnements

Les abonnements sont souvent mensuels et fournissent un revenu régulier qui permet au développeur de faire fonctionner les serveurs et d'introduire du nouveau contenu.

Un joueur peut être amené à payer un abonnement à la fin de sa période d'essai gratuite, ou lorsqu'il atteint un certain niveau d'expérience ou d'exploration dans le jeu. C'est une méthode particulièrement courante dans les jeux MMO.

Les plateformes qui te permettent de choisir parmi une grande variété de jeux différents, plutôt qu'un seul, utilisent également des abonnements. On retrouve ce modèle dans de nombreux genres, et il permet également de profiter du cloud gaming.

Jeux avec microtransactions

Loot boxes remplies de goodies de jeu

Dans ce cas de figure, le joueur dépense davantage pour de petits achats dans le jeu. Ces petites dépenses peuvent être effectuées plus ou moins régulièrement. Le coût de chaque transaction ne représente généralement qu'une fraction du prix d'un jeu complet, selon le modèle d'achat classique.

Tu peux acheter divers articles de cette manière, qu'il s'agisse de nouvelles cartes, d'équipement, de vêtements, de monnaie du jeu ou de bonus.

Cela peut prendre la forme de loot boxes (parfois traduit par « boîtes à butin » ou « coffres à butin »), d'où sort un objet choisi au hasard et offert au joueur.

Tous les joueurs ne souhaiteront pas effectuer ces  microtransactions, mais elles sont conçues pour attirer le plus grand nombre de joueurs possible.

Même si chaque transaction est minime, si un jeu compte des millions de joueurs réguliers, les revenus totaux peuvent rapidement atteindre des sommets.

Les season passes

L'idée des season passes dans le domaine du jeu est apparue pour la première fois vers 2010 ou 2011. Ils permettent d'acheter un accès à du contenu futur.

Ces season passes peuvent être achetés au moment de l'acquisition du jeu ou ultérieurement.

L'un des principaux problèmes est que l'on achète le season pass sans savoir exactement à quelles mises à jour il donnera accès par la suite.

Une personne qui n'achète pas de season pass peut quand même jouer au jeu. Cependant, elle ne pourra pas accéder aux nouvelles cartes, missions ou modes qui seront publiés.

Il existe aussi des battle passes (parfois traduit par « pass de combat » ), qui permettent au joueur de relever des défis pour accéder à de nouvelles options de personnalisation.

Combinaisons de fonctionnalités GaaS

Certains jeux intègrent deux ou plusieurs aspects différents des jeux en tant que service. Par exemple, avec les jeux de type lifestyle, tu peux t'acheter de l'équipement, de la monnaie du jeu ou des mises à jour.

Qui bénéficie de cet modèle ?

Le jeu service est-il à bannir ? Non, à condition que cette méthode soit utilisée de manière équitable et transparente, sans obligation ni pression pour que les joueurs dépensent leur l'argent. Ce système offre une option d'achat de contenu supplémentaire qui peut profiter à tous les acteurs du jeu vidéo, qu'ils soient impliqués dans sa création ou dans sa pratique.  

Les développeurs et les joueurs peuvent se bénéficier du GaaS

Les développeurs de jeux peuvent générer d'importants bénéfices financiers grâce au modèle du jeu service. S'ils produisent un jeu qui plaît à de nombreux joueurs, ils peuvent en tirer un revenu régulier sur une longue période.

Soulignons que les joueurs aussi peuvent bénéficier de ce modèle. Tu peux jouer gratuitement à un jeu qui t’intéresse. Mais tu peux ensuite décider si tu veux payer pour continuer à y jouer et progresser. Il n'y a aucune obligation de dépenser de l'argent.

Le joueur a la possibilité de fixer son budget pour le jeu. Car, en payant régulièrement pour que le jeu reste actuel et intéressant, il peut finalement dépenser plus que ce qu'il aurait fait en achetant un jeu de façon traditionnelle.

Ou bien, il peut choisir de ne pas effectuer trop de microtransactions et chercher un nouveau jeu lorsqu'il ressent le besoin de changement.

GaaS, joueurs et développeurs de jeux vidéo

Les joueurs peuvent désormais choisir exactement comment jouer à un jeu, en fonction de ce qui les intéresse le plus. Ils peuvent ainsi dépenser leur argent pour acheter des armes, des cartes, des skins ou tout ce qui, selon eux, les incitera à continuer à jouer au jeu et à l'apprécier.

 Les jeux sont de plus en plus personnalisés

Cela doit leur permettre de maintenir leur intérêt pour un jeu plus longtemps, plutôt que de l'abandonner une fois qu'ils ont terminé les niveaux initiaux ou une série de missions.

Des études ont montré que le revenu global des développeurs provient d'un petit pourcentage issu de la base de joueurs. Par exemple, dans certains jeux, environ 5 % des joueurs paient 20 fois plus que le niveau moyen de revenus générés par utilisateur.

Ce petit nombre de joueurs suffit à fournir les revenus nécessaires aux développeurs pour qu'ils continuent à améliorer le jeu, dans l'intérêt de tous. C'est cela qui rend la méthode des jeux en tant que service viable, sans qu'il y ait besoin que tout le monde paie en permanence.

Il ne faut pas non plus oublier que le modèle des jeux en tant que produits finis, que nous avons connu par le passé, n'incite pas les développeurs à corriger les bugs de jeux vidéo ou à continuer à travailler sur un jeu qui a déjà été publié.

Avec le GaaS, il devient plus raisonnable financièrement pour eux de continuer à travailler sur un jeu, tant que les gens paient pour celui-ci.

Copies illégales de jeux et GaaS

Quant aux développeurs, ils bénéficient également d'une diminution du risque de vente de copies pirates de leur travail. C'est l'un des principaux avantages lorsqu'ils adoptent le modèle des jeux en tant que service, plutôt que celui des jeux en tant que produits finis.

Les copies illégales peuvent causer de grandes pertes aux développeurs

Comme le prix du jeu lui-même n'est plus leur principale source de revenus, ils ne perdront pas autant en cas de vente de copies illégales. Ils obtiennent donc une récompense plus juste pour leur travail en recevant l'argent que les joueurs dépensent pour leurs jeux.

Cela ne garantit pas que les développeurs de jeux gagneront plus qu'avant. Une fois mis au niveau de l'inflation, les revenus générés par les grands classiques des années 1980 et 1990 les placent toujours en tête de la liste des jeux les plus rentables, tous formats confondus.

Cependant, cela leur donne désormais un moyen de générer des revenus réguliers. Ce nouveau modèle a changé la façon dont l'industrie fonctionne, et ce, pour le mieux.

L'avenir potentiel des jeux en tant que service

Comme nous l'avons vu, les jeux en tant que service ont pris de l'importance ces dernières années.

Bien que des éléments tels que les loot boxes aient suscité une certaine controverse, il s'agit désormais d'une modèle accepté et que nous devrions voir dans un nombre croissant de nouveaux jeux à l'avenir.

Quelle sera l'évolution du modèle GaaS ? L'une des possibilités est d'assister à une importante diversification des jeux en tant que service, chacune des différentes catégories que nous avons examinées précédemment prenant de l'ampleur.

L'introduction de nouveaux types de GaaS pourrait offrir aux joueurs de nouvelles façons de tirer le meilleur parti de leurs jeux, tout en aidant les développeurs à continuer à créer du contenu actuel et intéressant.

Le jeu service peut s'améliorer à la fois pour les joueurs et les créateurs

La technologie blockchain dans le GaaS

Les jetons non fongibles (non-fungible tokens ou NFT) sont des éléments de jeux construits sur la technologie blockchain. Ils peuvent devenir des objets de collection que les joueurs peuvent vendre pour de grosses sommes d'argent. Cela pourrait devenir, à l'avenir, l'un des secteurs GaaS à la croissance la plus rapide.

Nous avons déjà constaté qu'il existe une réelle demande pour ce type de jeu, les traders vendant les crypto-actifs les plus populaires pour réaliser des bénéfices. Ces titres de crypto-gaming sont parfois appelés play-to-earn, en raison de l'opportunité de gagner de l'argent qu'ils représentent.

Les développeurs gagnent un pourcentage des échanges réalisés, ce qui signifie qu'ils continuent à recevoir de l'argent si le jeu gagne en popularité et que les NFT sont recherchés.

Les joueurs peuvent également faire du trading sur des jeux non-blockchain, les développeurs prenant, à nouveau, un petit pourcentage sur chaque transaction.

Le fait de pouvoir personnaliser l'expérience en fonction des joueurs est un facteur important qui devrait permettre aux jeux en tant que service de devenir de plus en plus appréciés.

Il est, en tout cas, difficile d'imaginer un retour à une situation dans laquelle nous payons tous le même montant pour avoir le même accès à chaque partie d'un jeu.

Raid: Shadow Legends
Récupère + de 400 Champions et décroche la gloire