9 armes et armures vikings légendaires et leur sanglante histoire

25.9.2018

La plupart du temps, dans l’histoire, il y a eu un croquemitaine : un ennemi ou un rival si puissant, si furieux, qu’il empêchait les autres nations de dormir et qu'il causait l’inquiétude perpétuelle des souverains, lancés dans une course folle pour prendre cet adversaire à bras-le-corps.

Même si beaucoup ont existé, aucun n’a provoqué autant de frayeur que les Vikings.

Les Vikings, originaires de trois pays scandinaves, le Danemark, la Norvège et la Suède, avaient la réputation d’être des ennemis féroces et terrifiants. Ils n’ont rencontré presque aucune résistance au cours de leur règne historique de 700 à 1100 après J.-C..

Au cours de cette période de 400 ans, souvent appelée l’ère viking, le peuple viking était craint et respecté pour ses compétences au niveau des armes et des armures, sur lesquelles nous nous concentrerons au cours de cet article.

Armes vikings

En 787 après J.-C., trois bateaux vikings, ou drakkars, abordèrent au sud de l’Angleterre. Ses occupants combattirent la population locale, débutant un conflit avec l’Angleterre qui durerait pendant des centaines d’années.

La hache viking

Au cours des nombreuses batailles livrées au fil des ans, les Vikings utilisèrent bon nombre d’armes, mais une, par-dessus tout, a toujours été présente.

La hache viking

Tous les Vikings surfaient les vagues et plongeaient dans la bataille avec une arme en main. La plupart du temps, la hache viking était leur arme de choix.

Avec un bord coupant allant de 7,5 à 45,5 cm, en fonction de la richesse du propriétaire, et une poignée longue, les haches vikings offraient un énorme avantage d'amplitude à ceux qui les maniaient. Elles étaient généralement portées à la taille, tenues en place à l’aide d'une ceinture.

Ulfberht, l’épée viking

S'ils sont communément associés avec la hache, les Vikings étaient un peuple né pour la guerre et il n’est donc pas surprenant qu’ils ne se soient pas limités à un seul type d’armement.

L’Ulfberht, également connue sous le nom d’épée viking, n’était pas aussi connue que la hache viking. La disponibilité du fer était restreinte au cours de l’âge des armes médiévales. Donc, généralement, seuls les plus riches de la société viking possédaient des armes en fer.

Ulfberht, l’épée viking

Il n’en reste pas moins que l’épée viking typique était une arme de destruction terrifiante. Cette lame à double tranchant faisait environ 90 cm de long. Elle était portée à l’épaule et pouvait être attrapée de la main droite.

Arc et flèches

Même si les Vikings étaient connus pour être des combattants experts en combat rapproché (et ils l’étaient très certainement), ils ne se limitaient pas uniquement à ce style de combat.

Les Vikings ont rapidement découvert que l’arc et les flèches, qui étaient à l’origine utilisés pour la chasse, pouvaient également devenir une manière efficace de vaincre leurs adversaires.

Un archer viking compétent pouvait tirer, en moyenne, douze flèches par minute avant que l'inévitable combat au corps-à-corps ne débute.

Profitant de cette compétence, les guerriers vikings déchaînaient souvent un barrage de flèches depuis leurs navires avant de débarquer et d’engager leurs adversaires en combat direct.

La lance viking

Une arme viking jouant un rôle en combat à distance et rapproché était la lance viking, qui variait de 90 cm à 3 m de long et qui, par conséquent, se déclinait en de nombreux styles.

Certaines lances vikings étaient conçues pour être lancées depuis très loin, alors que d'autres étaient plus robustes, les rendant parfaites pour le combat au corps-à-corps.

Seax, le couteau viking

La dernière forme d’armement se trouvant dans la vaste ceinture d'outils de massacre des Vikings était le couteau. Même si elles variaient en taille et en qualité, ces lames n’étaient jamais très loin lors de l’ère viking, puisque même les esclaves avaient le droit d’en posséder une.

Seax, le couteau viking

Le Seax était un couteau de bien meilleure qualité que possédaient les gens les plus riches de la société viking. Il était bien plus grand et bien plus mortel que le couteau de combat typique, offrant souvent une lame courbe.

Même si ces cinq armes vikings étaient les plus communément utilisées par les peuples scandinaves au cours de cette période de l’histoire médiévale, elles n’étaient pas les seules, loin s’en faut.

Les Vikings étaient des guerriers polyvalents, qui étaient tout à fait capables de ramasser n’importe quelle forme d'armement et de l’utiliser, si besoin, en dernier recours. Les Vikings étaient bien plus que de simples guerriers brutaux, comme beaucoup les ont présentés.

Ils étaient également des artisans habiles, capables de produire des armements de défense et des chefs-d'œuvre extraordinaires, tels que le drakkar viking.

Armure viking

Les Vikings, craints aux quatre coins des terres pour les ravages qu’ils réalisaient sur les côtes au cours de l’ère viking, étaient des guerriers respectés, connus pour leurs tactiques astucieuses et impitoyables.

Ils n’étaient cependant pas des imbéciles ; ils savaient qu’avec leur style de vie, leur survie dépendait de la protection offerte par des pièces d’armures, par exemple des boucliers, des casques et des cuirasses.

L’armure viking était généralement fabriquée en cuir épais et matelassé, qui offrait une certaine protection contre les armes tranchantes. Le Viking moyen la portait généralement au combat.

La cotte de mailles, autre forme d’armure préférée du moment, était réservée aux plus riches, puisque le fer était très recherché et coûtait les yeux de la tête.

Casques vikings

Tous les Vikings ne portaient pas de casque, mais, s'ils le pouvaient, ils le faisaient, puisque cette protection supplémentaire sauvait bien des vies lors des combats rapprochés.

Le casque viking était de confection relativement simple, souvent constituée d'une forme en bol simple avec une protection nasale métallique faisant saillie au centre.

En dépit des croyances populaires, peu de preuves suggèrent que les casques vikings étaient ornés de cornes, comme ils sont souvent dépeints. Les cornes n'offraient aucune protection supplémentaire et constituaient uniquement quelque chose qu'un ennemi pouvait attraper pendant le combat. Les guerriers vikings étaient avant tout pragmatiques.

Boucliers vikings

Boucliers vikings

L’histoire du bouclier viking est intéressante. Seuls quelques exemplaires ont survécu à l’histoire, ce qui a conduit à une série de débats entre historiens à propos de leurs méthodes de construction.

Toutefois, certains artéfacts précieux ont été retrouvés, répondant à certaines questions.

Au cours de l’ère viking, les guerriers se ruaient au combat en portant un bouclier, qui était généralement rond et possédait un diamètre moyen de 75 à 90 cm.

Un guerrier fabriquait généralement lui-même son bouclier, le personnalisant pour correspondre à son style de combat ainsi qu'à sa taille.  Un bouclier viking ne pouvait être ni trop gros, ni trop petit, puisqu’il aurait rendu son porteur trop lent ou trop exposé, respectivement.

Tous les exemples de boucliers vikings ayant survécu sont faits de planches solides assemblées bout à bout, en épicéa, sapin ou pin.

Bateau viking

Nous nous tirerions une balle dans la pied si nous n’évoquions pas la merveille qu’est le drakkar viking, redouté partout dans le monde au cours de l’ère viking.

Sans le bateau viking, l’ascension des Vikings ne serait jamais arrivée et leur style de guerre, né de leur aptitude à rapidement se propager, n’aurait été qu'un coup d'épée dans l’eau.

Les Vikings étaient certainement les marins les plus habiles de l’époque, navigant aux quatre coins du monde et atteignant des contrées aussi lointaines que l’Amérique, à l’ouest, et l’Asie Mineure, à l’est.

Des sources étrangères contemporaines de la période décrivent les bateaux vikings comme suit :

  • Le bateau viking possédait une coque souple, à clins, qui suivait les vagues comme un être vivant.
  • Les meilleurs bateaux étaient comparés à des dragons, des oiseaux et des serpents de mer.
  • Les bateaux vikings pourraient être rapidement tirés sur une plage.

 

Même si de nombreuses histoires ont été transmises à travers les âges, très peu de drakkars vikings ont été découverts à ce jour. Lorsqu'ils le sont, ils sont déjà cassés et réduits en pièces.

Quoiqu’il en soit, la réalité est manifeste : l’ère viking a été dominée par les drakkars vikings, alors que ces courageux guerriers parcouraient les mers, pillant, conquérant et prenant leur place permanente dans les livres d'histoire, jusqu’à la fin des temps, parmi les guerriers les plus habiles que ce monde ait jamais connu.