Interview avec s1mple de Navi CS:GO Pro

Tout en MMO Jeux en ligne16 minutes lues

Oleksandr Kostyliev, originaire de Kiev et plus connu sous le nom de s1mple, a rejoint l'équipe NAVI en 2016. Au fil des ans, s1mple a prouvé qu'il était l'un des meilleurs joueurs Counter-Strike au monde, menant NAVI à la victoire lors d'innombrables événements et tournois dans le monde entier.

Regardez la vidéo ou continuez pour l'intégralité de la transcription de l'interview ci-dessous !

Bonjour à tous, bienvenue sur notre chaîne. Notre invité d'aujourd'hui est s1mple. On a discuté avec lui, afin d'apprendre à mieux le connaître. C'est parti !

Très bien, c'est parti ! Sasha, dis-nous : comment la passion des jeux vidéo t'est-elle venue ?

Hum…

Cela fait tellement longtemps que tu ne t'en souviens pas, c'est ça ?

Oui, tout a commencé quand mon frère Alexey m'a montré CS - je n'avais que 4 ans à l'époque. Par contre, je ne me souviens pas exactement de la carte sur laquelle je jouais. Je jouais aussi à la console, surtout au bon vieux Mortal Kombat.

Et à FIFA, beaucoup à FIFA.

C'est à peu près tout.

Quand tu étais petit, as-tu pensé un moment que le gaming pourrait devenir ta profession ?Ou que tu pourrais en vivre ?

Non, je n'y ai jamais vraiment pensé.

Ce n'est que vers 12 ou 13 ans, quand j'ai commencé à jouer dans des tournois en 2v2 dans CS 1.6, que j'ai commencé à penser que je pourrais en vivre.

Tu es donc passé d'un niveau amateur à un niveau professionnel à l'âge de 12 ans, c'est ça ? Comme tu le dis, tu participais déjà à des tournois à l'époque.

Je suis passé à un niveau professionnel quand j'avais environ 13 ou 14 ans, pour être exact.

As-tu rencontré des problèmes ou des défis suite à ce changement, ou est-ce que tout s'est bien passé ? Il y avait quand même une chose : je devais toujours faire mes devoirs, sinon mes parents me prenaient mon clavier, ma souris ou le câble de mon écran.

J'ai étudié du mieux que je pouvais pour avoir de bonnes notes.

Des obstacles inattendus.Plutôt des obstacles externes que des difficultés dans le match lui-même, c'est ça ?

Oui. D'accord. Quel a été la match le plus dur de ta carrière ?Est-ce que tu te souviens du match qui t'a semblé le plus difficile ?

Un match qu'on a gagné, tu veux dire ?

Pas forcément. Même un match que tu aurais perdu. Mais surtout un match qui t'a vraiment fait progresser, qui t'a marqué.

Eh bien, il y a eu une fois un match difficile à l'ESL Cologne en 2018, quand j'ai joué contre l'équipe Astralis en demi-finale. On était sur la troisième carte, Inferno, et je me souviens qu'on était tous très concentrés. On échangeait nos rôles au sein de l'équipe, en faisant tout notre possible pour essayer de gagner une manche. Astralis a pris les devants et a fait du baiting. Mais finalement, on a gagné la demi-finale et on les a battus.

De beaucoup ?

Oui.

D'accord. Dis-nous : quel a été ton meilleur coéquipier ? Pas forcément dans ton équipe, mais peut-être simplement le meilleur joueur avec lequel tu aies joué. Et quel est le meilleur joueur contre lequel tu aies jamais joué ?

Le meilleur joueur individuel et coéquipier avec qui j'ai joué, c'est electronic [Denis electronic Sharipov]. Avant cela, c'était Hiko [Spencer "Hiko" Martin], quand j'étais dans la Team Liquid.

Et l'adversaire le plus difficile, c'était ZywOo [Mathieu "ZywOo" Herbaut]. Et avant ZywOo? C'est plutôt un nouveau venu sur la scène professionnelle.

Avant ZywOo… C'était Dev1ce [Nicolai "Dev1ce" Reedtz], c'est sûr, parce qu'on a toujours perdu contre lui quand il était avec Astralis. Et Coldzera [Marcelo "Coldzera" David]. C'était dur de jouer contre l'équipe de Coldzera - elle n'arrêtait pas de gagner en 2016 et 2017.

D'accord. On sait que beaucoup d'athlètes ont leurs propres rituels d'avant match. Est-ce ton cas dans l'eSport? Es-tu superstitieux ou as-tu tes propres rituels?

Je bois du café. J'en bois tous les jours, et j'essaie de boire une tasse pendant les matchs ou les LAN.

C'est pour te requinquer, ou bien... ?

Juste histoire de boire un bon café. Je suppose que ça me donne de l'énergie. Je ne me souviens pas depuis quand je fais ça. Pas longtemps. En gros, je suis fan de café.

Quel genre de régime d'entraînement est-ce que tu suis ? Peux-tu nous donner des détails? Est-ce que ça se résume à lancer à CS:GO et à y jouer toute la journée ?

Ouais, je lance CS:GO quand je sens que j'ai besoin d'un échauffement. Habituellement, je m'échauffe pendant une demi-heure environ. Ensuite, on joue ensemble en équipe pendant huit heures environ. Après cela, pendant mon temps libre, je joue à FPL [FACEIT Pro League].

Travailles-tu sur l'aspect mental du jeu en compétition ?

En tant qu'équipe, on se prépare psychologiquement en participant à un appel tous ensemble. On parle pendant une heure environ. Pour ma part j'ai tendance à écouter de la musique avant un match.

Un grand nombre de professionnels d'eSport consacrent beaucoup de temps à des choses comme la nutrition et l'entraînement physique. Est-ce ton cas aussi?

Mon alimentation est vraiment parfaite.

Pour de vrai, ou tu es juste en train de plaisanter ?

Non, je suis sérieux. J'ai un régime alimentaire bien défini et j'évite de trop manger. En gros, je mange la moitié de ce que je commande habituellement. Par contre, je manque d'exercice physique.

Mais tu aimerais changer ça, non ?

Sur le long terme, oui.

Si ça marche. CS:GO est aussi, à bien des égards, un jeu de stratégie. Est-ce que tu y penses, ou est-ce plutôt la prérogative du meneur de jeu ou d'Andrey [le coach de l'équipe NAVI de CS:GO] ?

Je prête plus attention aux AWPers - il y en a quelques-uns que je suis de près. J'observe comment ils se déplacent, aident leur équipe, quelles combinaisons ils ont avec leurs coéquipiers sur les cartes. Ou, s'ils ont un bon niveau de jeu, je regarde leur jeu, au cas où ils feraient quelque chose de nouveau. Tout le travail de préparation tactique est effectué par Andreï. On en parle généralement avec lui pendant une heure et demie avant un match.

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ton métier, dans les compétitions d'eSport ? Et qu'est ce que tu changerais ? Avant, je voulais qu'il y ait moins de tournois et de voyages en avion, mais maintenant c'est l'inverse.

Maintenant, je veux m'envoler vers un nouveau pays et jouer un tournoi entouré de fans. Ce que je n'aime pas dans l'eSport, c'est le manque de temps. Parce qu'on est constamment en train de jouer...

Pas de temps pour ta vie privée ?

C'est ça. Je fais une pause de cinq jours tous les deux mois. Mais en général, on a un jour de congé par semaine, mais pas pendant le week-end.

Quels sont tes projets personnels et professionnels cette année ? T'es-tu fixé des objectifs en début d'année ?

Notre objectif est toujours le même : devenir la meilleure équipe et gagner des tournois. C'est tout ce que j'ai prévu.

Et sinon, quels sont tes projets personnels ? Par exemple, Boombl4 veut visiter les Maldives pendant ses vacances.

Oui, les vacances, c'est une bonne chose, mais ça devra attendre. Donc non, je n'ai pas tellement de plans comme ça

As-tu déjà pensé à ce que tu ferais après la fin de ta carrière professionnelle dans l'eSport ? Quand tu auras terminé ta carrière de joueur professionnel.

Je ne sais pas, je pourrais m'essayer comme coach. Ou, peut-être que je travaillerais juste dans l'eSport. Je ne sais pas.

En tant que commentateur ?

Non, merci. Ca ne m'intéresse pas.

Pourquoi ?

J'apprendrais peut-être d'abord l'anglais, puis je prendrais un boulot dans un studio.

Ça paie mieux, apparemment. Quels aspects de ton jeu aimerais-tu changer ou améliorer ?

Je ne sais pas, peut-être... continuer à faire un maximum d'efforts pour gagner des tours sans faire d'erreurs. Il y a des moments de stress dans les matchs où tu sais que tu ne devrais pas faire les choses d'une certaine manière, mais tu le fais quand même. C'est, je ne sais pas, ce type de moments stressants ou quelque chose comme ça.

Tu veux dire, par exemple, des moments de faiblesse ou d'émotion ?

Je ne sais pas...C'est surtout ces moments dans un match où on est complètement concentré sur le tour. Et, quand personne ne te rappelle que tu dois jouer telle situation d'une certaine manière, c'est là que tu peux faire un faux pas. J'essaie constamment de m'améliorer dans ce domaine.

Quand il s'agit de gagner, que penses-tu de l'importance de l'alchimie d'équipe ? Est-ce qu'il faut que tous les membres de ton équipe soient amis et s'entendent pour que l'équipe réussisse ?

En règle générale, oui. Les coéquipiers devraient passer du temps ensemble quand ils en ont l'occasion. C'est comme ça qu'on construit un jeu d'équipe : on apprend à mieux connaître ses coéquipiers et on arrive ainsi à se comprendre sans avoir à parler

Et comment ça fonctionne, dans ton équipe en particulier? Valeriy ["B1T" Vakhovskyi] a récemment rejoint ton équipe, par exemple. Comment tu l'aides à s'habituer à son environnement, et comment tu construis une bonne alchimie d'équipe avec une nouvelle recrue ?

D'habitude, on signale à Valeriy les erreurs qu'il fait. Il pose beaucoup de questions, et on essaie de répondre à chacune d'elles. Parce que, même si on avait déjà joué avec Valeriy sur quelques cartes, on ne l'avait jamais rencontré sur TeamSpeak, ni jamais discuté avec lui. Soit il se contentait de parler à Andrey - qui l'avait aidé sur les deux cartes - soit il rejoignait notre chaîne TeamSpeak pour écouter nos discussions. Ou alors il participait comme spectateur sur d'autres cartes où il ne jouait pas, afin de mieux comprendre nos rôles et la façon dont il devait jouer. Mais en général, on passe du temps avec lui, on discute autour d'une tasse de café ou on lui demande simplement des nouvelles. Il est tout nouveau dans la discipline, tout comme moi quand j'avais 16 ans. Et il a 18 ans maintenant, je crois.

Aussi innocent qu'un nouveau-né, c'est ça ?

C'est rare de rencontrer des gens comme lui...

Vraiment.

Parce qu'en fin de compte, je...

Mais est-ce qu'il redynamisé votre esprit d'équipe d'une certaine manière ?

Oui, c'est le cas. Je veux dire que c'est un bon joueur. Il est excellent au tir mais il doit encore améliorer sa compréhension du jeu, comme tout le monde.

Quelle a été la chose la plus difficile à laquelle tu t'es heurté dans ta carrière, dans ta profession ? Quelle est la chose la plus difficile à gérer pour un joueur ?

Je ne sais pas, c'est peut-être quand tu joues plusieurs tournois d'affilée, et que tu perds tout le temps..

La frustration ?

Oui, quelque chose comme ça. Et le manque de temps, parce que tu dois t'entraîner constamment. Quand tu t'entraînes et que tu gagnes à chaque fois, c'est une chose. Mais quand tu t'entraînes et que tu perds, puis que tu essaies de comprendre pourquoi tu as perdu, puis que tu perds à nouveau, et que tu essaies à nouveau de comprendre pourquoi - c'est difficile. Certaines personnes peuvent cesser de croire en elles-mêmes ou commencer à penser que tous leurs efforts sont inutiles. Ça arrive rarement dans notre équipe, mais c'est sans doute la chose la plus difficile.

D'accord. Si tu n'étais pas devenu un joueur professionnel, quelle carrière aurais-tu poursuivie ?

J'aurais aimé être un joueur de football. Je jouais au foot avant, mais j'ai dû choisir entre le foot et CS, et j'ai fait le choix de CS.

Tu as fait le bon choix !

Je l'espère.

Joues-tu à des titres en mode solo ? Sur ta console, par exemple ?

Je joue au basket, au football et à UFC avec des amis sur ma console. Généralement, je ne joue pas à des jeux en solo, mais il m'arrive de jouer à Valorant pendant mes jours de congé. Je n'ai pas ouvert DOTA depuis longtemps, j'en ai marre de perdre. Je suis pitoyable dans DOTA.

Pitoyable ? Je suppose qu'on va couper cette partie.

C'est FIFA, mon meilleur jeu. Enfin, après CS. Je joue à FIFA depuis 12 ou 13 ans déjà.

Sasha, comment est-ce que tu décrirais ton style de jeu et dis-nous pourquoi tu joues de cette façon ? Il est compliqué à décrire.

C'est une question difficile, c'est sûr.

Ton style est peut-être agressif, passif, ou même dangereux.

Je dirais que, quand il s'agit de tirer avec un AWP, je cherche généralement des open kills dans des lieux de respawn ou durant certains tours. Par exemple, quand je joue sur la carte Dust, je me dépêche d'occuper des positions dans les zones moyennes ou longues, pour donner l'avantage à mon équipe. Quand je joue le rôle d'un CT [contre-terroriste], tout dépend des combinaisons. Si je joue un tour avec la configuration 4A, alors je sais qu'avec ce rôle, je pourrai prendre des risques. Mais dans d'autres tours, je n'ai qu'à lancer quelques flashbangs et occuper la longue zone, et alors mon style devient passif par défaut. Mais chaque fois, c'est différent : lorsqu'un AWPer attaque et ne cherche pas des open kills, il ne doit pas avancer en premier. Il doit laisser ses coéquipiers passer en premier pour qu'ils tuent des ennemis dans des positions proches. Et ensuite, seulement quand les zones sont dégagées, l'AWPer peut tuer depuis sa position, deux ou trois adversaires à la reprise. Je ne sais pas vraiment comment définir ce style, mais...

C'est assez clair, jusqu'ici. Je pense que tous ceux qui connaissent le sujet comprendront.

Il y a des moments où tu dois prendre des risques et saisir le bon moment quand tu… Je ne sais pas, c'est difficile à expliquer. Tu prends une décision sur-le-champ, après quoi tout se passe comme prévu et en quelques secondes seulement, tu peux tuer un ennemi et occuper une autre position à laquelle ton adversaire ne s'attend pas. Mais c'est encore autre chose…

C'est une sorte d'intuition ?

Je pense que c'est lié à ta compréhension du jeu. Par nature tu comprends où se trouvent tes ennemis. Par exemple, lorsque tu te déplaces sur le site A, tu sais déjà qu'un ennemi est à la rampe, un autre AWPer observe la zone longue, et un autre ennemi est dans la zone longue et surveille la boîte. Tu connais ces trois positions. Tu sais à quel moment l'ennemi va se déplacer. Tu sais qu'il pourrait lancer un flashbang. Tu dois être prêt à esquiver les flashbangs... C'est à peu près ça.

J'ai compris. Tu as juste besoin de bien jouer.

Mais pour ce qui est de mon style, je ne sais pas, je suppose qu'il est peut-être agressif.

Ton rôle a-t-il changé au fil des ans, au cours de ta carrière ? Et de quelle manière ?

Oui, j'ai eu beaucoup de rôles différents.

Comment t'es-tu adapté à chacun d'entre eux ? Et pourquoi as-tu changé de rôle ? C'était de ta propre initiative ou cela venait de tes capitaines ou coéquipiers ?

Chez HellRaisers, je suis tout de suite devenu un AWPer, parce que Marik [Yehor "markeloff" Markelov] ne voulait pas être AWPer. Chez Team Liquid, je…. ne me souviens pas exactement... Si je ne me trompe pas, au début, j'étais un AWPer et adreN [Eric "adreN" Hoag] était notre entraîneur.

Mais ensuite, quand il a été licencié en tant qu'entraîneur, il fallait qu'on trouve un nouveau joueur, mais on n'a pas réussi. Alors, adreN nous a rejoints en tant que joueur régulier et j'étais aussi un AWPer à l'époque. Après ça, adreN, l'Américain adreN, est parti, et koosta [Kenneth "koosta" Suen] nous a rejoint.

Je me souviens que koosta jouait en tant que principal AWPer CT, et j'étais le principal AWPer attaquant. Mais quand on jouait en tant que CT, on pouvait avoir trois AWPers, donc j'étais avec Hiko. À l'époque, j'assumais le rôle de rôdeur quand je jouais en attaque... ou était-ce l'inverse, en tant que CT...

En fait, j'ai eu plusieurs rôles. Qu'est-ce qu'il y a eu après ça ? Ensuite, quand Zeus a quitté CS, adik [Ladislav "Guardian" Kovács] a rejoint l'équipe, je pense. Ou alors c'est Vanya [Ioann 'Edward' Sukhariev] qui a pris sa retraite, et alors Ladik est arrivé et est devenu un AWPer. Après cela, je suis redevenu le principal AWPer.

Mais avant cela, mon rôle était d'être un rôdeur. Je devais occuper certains points à certains moments et surveiller les rotations de l'ennemi. En gros, j'étais à l'arrière, un pilleur.

Quelles sont les équipes que tu considéres les plus dangereuses cette année ?

Cette année, je pense... que j'aimerais rejouer contre Gambit, parce que je ne me sentais pas bien lors du dernier match contre eux. Ils nous ont déjà battus deux fois, à Katowice. Gambit est l'une des plus grandes menaces. De plus, ils sont actuellement premiers au classement.

Quelle autre équipe ? Par exemple, tes coéquipiers ont mentionné Astralis.

Eh bien, Astralis après l'annonce d'aujourd'hui...  Je n'étais même pas au courant. La première fois qu'on a joué un match d'entraînement contre eux, dev1ce n'était pas là. Je pensais que c'était juste parce qu'il n'allait pas jouer sur cette carte, mais maintenant il s'avère qu'il a quitté l'équipe. Je ne pense pas qu'Astralis est plus forte maintenant qu'elle ne l'était à l'époque, même si c'était il y a un mois.

Et l'équipe Vitality ? Je crois que [ton coéquipier] BoombI4 en a également parlé.

Bien sûr, Vitality aussi, mais ils ont besoin de plus d'entraînement vu qu'ils ont un nouveau joueur qui les rejoint. Depuis que RpK [Cédric Guipouy] a pris sa retraite, c'est difficile pour eux.

C'est vrai.

Mais s'ils s'entraînent suffisamment et mettent l'équipe en route, ce sera difficile de jouer contre eux. Je réfléchis aux autres équipes qu'il pourrait y avoir. On pourrait peut-être ajouter Virtus.pro à la liste. On les a battus une fois, mais ils ont bien joué.

C'est l'année de la communauté des Etats Indépendants, c'est ça ?

Il y a aussi l'équipe FaZe Clan. Je pense qu'ils vont améliorer leur jeu et obtenir de bons résultats. Ils ont de solides membres d'équipe.

Est-ce que tu élabores des stratégies pour contrer certaines équipes avant les matchs officiels ?

Si je n'ai pas suivi la progression d'une équipe adverse, ou si elle n'a joué que sur quelques cartes avant notre match, je demande à Andrey ce que l'on doit faire. Mais, s'ils ont joué sur 5 ou 10 cartes avant notre match, je vais les observer et voir quelles tactiques ils utilisent, et comment leur AWPer joue. Mais c'est généralement Andrey qui nous dit tout, ainsi que notre analyste, qui regarde le jeu de l'autre équipe et nous dit où sont leurs points faibles.

Merci d'avoir lu notre ientretien 1 à 1 ! Pour plus de contenu et d'interviews exclusifs, visitez notre Blog !

Raid: Shadow Legends
Récupère + de 400 Champions et décroche la gloire