Comment les RTS nous permettent de mieux gérer la vie au quotidien

18.12.2016
Jouer maintenant

Au cours des dernières décennies, la plupart des sociétés occidentales ont joui d’une ère de paix relativement stable. Hormis quelques révoltes populaires, il n’y a pas eu de confrontations armées à grande échelle, mais ce n’est pas pour autant que le savoir-faire militaire ne s’avère pas utile. Si les diplômés d’académies militaires parviennent presque toujours à atteindre leurs objectifs dans la vie civile, ce n’est pas par hasard. Il y a dans la stratégie militaire des concepts et des règles qui vous permettront toujours de vous adapter à toutes les situations !

Parfois, il faut changer l’équipe qui gagne

Quand une stratégie fonctionne, il est important d’en prendre note. Les techniques qui produisent des résultats doivent être maîtrisées dans leurs plus menus détails afin de pouvoir les reproduire fidèlement. Cependant, il faut savoir reconnaître qu’à un moment, une technique ou une stratégie doit évoluer. Si vous utilisez toujours la même technique, viendra le moment où vos adversaires connaîtront toute l’étendue de vos capacités.
Les techniques doivent évoluer et changer radicalement. C’est la véritable garantie que vous avez de continuer à prospérer. Ce point s’applique autant dans les jeux RTS que dans une partie d’échec, lors d’une argumentation, lors d’une négociation ou même au moment de signer un contrat. Variez toujours la structure de vos offensives.

Toujours savoir garder une vision d’ensemble

Aucune décision ne peut être prise sans avoir les informations nécessaires. Dans un RTS, ce point est illustré par les rapports et les notifications. Lorsqu’une bataille a lieu, vous savez combien de troupes ont été envoyées, combien de troupes sont reparties, quelles étaient les conditions météorologiques ou la topographie du terrain. C’est en analysant ces différents paramètres que vous décidez de la conduite à tenir.
Dans la vie réelle par contre, il n’y a pas un nombre limité de paramètres. C’est ce qui explique que les stratèges ont tendance à recueillir autant d’informations que possible. Ils prêteront attention à tous les détails afin d’être certains de prendre leurs décisions sur la base d’informations réelles et pertinentes. C’est par exemple le cas au moment d’acheter un ordinateur, de souscrire à une assurance ou de choisir une université : on ne se concentre pas uniquement sur la finalité, mais sur tous les paramètres qui pourraient impacter l’atteinte des objectifs fixés.

La collaboration requiert une chaîne de commandement, même entre égaux

Les stratèges comprennent l’importance de travailler en groupe. Il est plus simple de réunir des ressources et de les exploiter efficacement lorsqu’on fonctionne ensemble. Mais contrairement à d’autres personnes, les stratèges ont conscience des nombreux pièges à éviter.

Certes, le modèle démocratique est un idéal que toute société devrait tenter d’atteindre. Cependant, même dans un modèle démocratique où toutes les opinions se valent, il est impératif d’avoir une chaîne de commandement. En effet, sans commandement direct, aucun groupe ne peut fonctionner de façon cohérente en situations d’urgence. Les stratèges insisteront donc pour établir des rôles pour tous les membres d’un groupe, qu’il s’agisse d’un voyage à l’étranger, d’un exposé à l’école ou d’un sport en équipe.

Décider des paramètres de toute confrontation

Dans un RTS, ce ne sont pas les adversaires qui font défaut, loin de là. Dans de tels jeux, tous les autres joueurs sont des ennemis potentiels, il revient au joueur de déterminer leur nature en interagissant avec eux. Dans la vie réelle, la situation n’est peut-être pas aussi dramatique, mais il arrive néanmoins qu’on se retrouve dans des situations d’adversité.
Il peut s’agir par exemple d’un concours pour l’allocation d’une bourse ou d’un stage qui aboutira sur un emploi… Il peut s’agir de n’importe quel type de confrontation : directe ou indirecte, violente ou passive.
Lorsqu’une confrontation majeure est inévitable, il est d’une importance capitale de ne jamais laisser l’adversaire imposer le moment ou le lieu de ladite confrontation. Privez-le des avantages qu’il pense pouvoir en tirer en modifiant autant que possible ces paramètres.

Pratiquer la désinformation

Une règle évidente dont l’utilité a toujours été démontrée. Ne jamais dévoiler toutes ses cartes… Lorsqu’une personne sait avec exactitude ce que vous êtes en mesure de faire, elle peut évaluer la rentabilité d’une confrontation avec vous. Si par contre elle n’a pas de moyen de jauger les risques et les bénéfices qu’elle pourrait en tirer, vous ne serez jamais sa cible de prédilection.

L’accumulation de ressources n’est pas une fin en soi !

Pour terminer, les jeux de stratégie nous apprennent une règle fondamentale de la vie. Il ne sert à rien d’accumuler des ressources pour le plaisir d’être riche. Les ressources (l’argent, la connaissance, les relations) doivent servir à construire quelque chose. Il peut s’agir d’investissements pour l’avenir ou de solutions aux problèmes actuels. Cependant, accumuler des ressources par plaisir sans les faire fructifier est une façon sûre de décliner.