Pourquoi jouons-nous aux jeux de construction de ville ?

15.8.2017

Coup d'œil à la psychologie des jeux de construction et au-delà

Les jeux de construction te donnent les pouvoirs d'une divinité, mais est-ce la seule raison qui pousse à y jouer ? Bien sûr, il est plaisant d'avoir le contrôle sur ton propre petit monde, mais est-ce suffisant pour te pousser à continuer à jouer ?

Comme bien d’autres genres, les jeux de construction et les simulateurs d’empire sont le reflet de la vie. Pour réussir, il te faut donc adopter un certain état d’esprit. 

Cette synergie entre notre monde et le monde virtuel que tu crées fait partie de l’attrait de ce genre. C’est également une des raisons principales qui nous pousse à y jouer. Projeter nos propres expériences et nos compétences dans un monde virtuel et, dans le même temps, en apprendre plus sur le monde réel : tout ceci fait partie de l’expérience d'un jeu de stratégie.

Nous allons décomposer la psychologie qui sous-tend les jeux de construction de ville et examiner de plus près pourquoi nous y jouons.

Avant de creuser la question de la psychologie et de la façon dont le bon état d’esprit peut t'aider à réussir dans ce sous-genre des jeux de stratégie, faisons un voyage dans le passé jusqu’à l'époque d’un monde fait de texte et de commandes.

L’histoire des jeux de construction de ville

Avant l’apparition des jeux de construction et d’empire très complexes et aux graphismes détaillés tels que Cities: Skylines ou la série des Civilization, créer son propre petit monde consistait à l’écrire.

Même si beaucoup considèrent le lancement de SimCity comme le premier des jeux de construction de ville, le genre a, en fait, débuté avec la sortie, en 1968, de The Sumer Game (également connu sous le nom d’Hamurabi) de Doug Dyment.

The Sumer Game était un jeu d'aventure textuel (text-based game) dans lequel l'objectif était de développer ton économie et de bâtir une ville florissante. Fondamentalement, le jeu a déclenché une vague de jeux de stratégie et de simulateurs d’empire.

Après The Sumer Game, il y a eu Santa Paravia et Fiumaccio en 1978, avant qu’Utopia introduise l’idée de construction en temps réel et de graphismes en 1982. En fin de compte, Utopia a donné naissance à SimCity en 1989 et la suite fait partie de l’histoire.

À l’époque, SimCity était le jeu de construction de ville suprême, donnant aux joueurs l'opportunité de jouer à l’urbaniste, au citoyen et, au final, au dieu, dans nos propres petits mondes. Cette possibilité de créer et de briser des mondes d’un clic de bouton ressemblait presque au summum du délire autocratique et les joueurs ne s’en rassasiaient pas.

De nos jours, les jeux de construction de ville ont évolué sous différentes formes. Des parcs d'attraction aux vies alternatives en passant par notre sélection de jeux de guerre d’empire, tu peux désormais jouer au dieu dans une foule de différents environnements.

Cette puissance omnisciente est certainement un facteur majeur dans la psychologie des jeux de construction, mais ce n’est pas l’unique raison qui nous pousse à enfiler notre armure virtuelle pour créer un royaume qui mérite d’être défendu.

La psychologie des jeux d’empire

En tant qu’humains, nous sommes motivés par le désir de contrôler certains aspects de nos vies. En fait, dès que nous n’avons pas le contrôle sur quelque chose, nous stressons. Cependant, lorsque nous jouons à des jeux de construction de ville et à des simulations d’empire, nous avons le contrôle sur tout, depuis la configuration du terrain à la manière dont les gens interagissent et jusqu’au temps lui-même. Par exemple, lorsque tu t’inscris à Throne: Kingdom at War, tu dois construire une base et, plus tard, un royaume entier, puis tu dois le protéger contre les assauts ennemis.

En plus de lire des cartes, tu dois construire des casernes, gérer les affaires du conseil, t'assurer de la bonne santé de tes citoyens et de l’armée placée pour les défendre. Tu es, en gros, responsable de tous les aspects de la vie quotidienne de ton royaume. Ceci requiert d'avoir un état d’esprit organisé et analytique.

Oui, tu peux te lâcher et commencer à construire des tonnes de casernes et d’ateliers pour créer un arsenal épique de guerriers, mais que se passera-t-il lorsque tes alliés se révolteront parce que tu n’as pas de conseil permettant de tout organiser ?

Nous aimons, c’est certain, le pouvoir octroyé par le fait de jouer au dieu, mais les jeux de construction de villes et d’empires servent également de banc d’essai pour des théories de la vie réelle. De plus, ce sont également des outils pédagogiques.

Comme l’a souligné Kurt D. Squire dans ton article de 2003 sur les jeux vidéo et l’éducation, les jeux de construction de ville « placent les apprenants dans une position unique permettant de comprendre les dynamiques d'un système ». Donner du sens au monde qui nous entoure, établir des modèles et établir également une forme de contrôle sur notre environnement : ce sont des instincts humains de base et c’est pourquoi nous aimons ce genre de jeux.

Même si tu n'as pas l’impression d’apprendre quelque chose lorsque tu joues, il y a des leçons à tirer de ces jeux d’empire. Choisir de lancer une attaque éclair totale pourrait te sembler une bonne idée, mais tu apprends rapidement que comme dans la vie réelle, la modération est essentielle. Ce moment de réalisation est la véritable force motrice derrière les jeux de construction de ville et c’est quelque chose dont nous pouvons profiter lorsque nous réfléchissons à une stratégie.

Utiliser la vie réelle pour guider ta stratégie

Si nous acceptons le fait que les jeux d’empire et de stratégie peuvent nous apprendre quelque chose sur la vie réelle et le monde qui nous entoure, il est naturel de penser que nous pourrions utiliser la vie réelle pour améliorer notre manière de jouer.

La patience est mère de toutes les vertus

Certainement, la plus grosse erreur que font les joueurs lorsqu’ils commencent à construire leur royaume est d’essayer de trop en faire, trop tôt. Dans la vie réelle, tu ne t’attaquerais pas à une tâche à 100 km/h en espérant, dans le même temps, couvrir toutes les bases. En jeu, la patience est réellement une vertu et tu devrais commencer petit, avec pour objectif de développer ton empire au fil du temps.

N’essaie pas de construire une infrastructure si tu n’as pas suffisamment d'habitants. Dans le même ordre d’idée, n'arrête pas de construire si ta population se développe à vitesse grand V. Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

N'arrête jamais de t'améliorer

Tu ne peux jamais t'arrêter d’entraîner des troupes. Même si tu penses que tu as une armée de tueurs, le temps n’attend personne et ce qui a fonctionné une fois pourrait ne pas fonctionner de nouveau à l’avenir. Tout comme il est impossible d’arrêter d’aller de l’avant dans la vie, tu ne peux pas te reposer sur tes lauriers dans les jeux de construction d’empire. Un bel exemple est celui d’un boxeur qui interrompt sa retraite pour retenter le coup.

Bien qu'il ait été champion du monde, un long arrêt, un manque d’entraînement et le fait de ne pas être en phase avec son époque signifie qu'il échoue souvent. Cela signifie-t-il qu'il n’a jamais été très bon ? Pas du tout, mais le jeu change et ceux qui ne changent pas en même temps ne peuvent plus rivaliser. Si tu veux gagner, tu dois continuellement t’entraîner et t’améliorer.

La coopération est essentielle

Dans la vie, les amitiés sont importantes et ce n’est pas différent dans les jeux de construction de base. Une des premières tâches qui t’attend, lorsque tu commences à jouer, consiste souvent à rejoindre un ordre. En substance, l’indice se trouve dans le terme MMORTS. Puisque tu es entouré d'autres joueurs, tu dois te reposer sur eux et avoir recours à eux tout au long du jeu.

Les relations formées dans la boîte de discussion t'aideront à construire une armée plus puissante. Apprends à communiquer, partage tes forces et tes ressources, et tu deviendras un rouage essentiel d’un empire encore plus large.

La vie n’est peut-être pas un jeu, mais elle peut, pour sûr, te permettre de devenir un meilleur joueur.

Les jeux de construction de ville te donnent l'opportunité de jouer au dieu. N'oublie simplement pas de ne pas laisser ce pouvoir te monter à la tête au risque de la perdre.