Chaque jeu a-t-il besoin d’éléments de RPG ?

1.2.2018

Examine le monde du jeu actuel et il ne te faudra pas longtemps pour trouver un jeu de rôle (RPG, pour role-playing game). La définition même du RPG est souvent débattue puisque, en cherchant bien, tu trouveras des éléments du genre où, normalement, tu ne t'attends pas à les trouver.

Que ça te plaise ou non, les éléments de RPG s’insinuent dans un nombre de jeux toujours plus important. Que ce soit au niveau de la caractérisation et de la personnalisation, ou des éléments de compétences contre la chance, par exemple le butin, tous les jeux deviennent de plus en plus semblables à des RPG.

Par conséquent, la question naturelle devient : est-ce une bonne chose ?

Nous allons donc essayer, dans cet article, de répondre à cette question. Toutefois, avant de nous plonger dans ce tout nouveau monde des RPG hybrides, essayons de définir ce que sont les éléments de base d'un RPG.

Que sont les éléments de RPG

Progrès et personnalisation du personnage : généralement, dans un jeu non-RPG, tu prends le contrôle d'un personnage relativement statique. En d'autres termes, tu n’as aucune influence sur le personnage et il change, ou évolue, au cours du jeu.

En revanche, les jeux de rôle te permettent de jouer le rôle de ton ou de tes personnages (c’est dans le nom du genre). De plus, au cours du processus de personnalisation et de choix, tu es responsable du développement de leurs compétences et de leurs personnalités.

Des histoires plus complexes : lorsque tu joues à un jeu, demande-toi si l’histoire est figée ou si tu peux l’influencer d'une manière ou d'une autre. Si le jeu penche vers ce dernier choix, l’histoire racontée sera plus approfondie et sera plus proche d’un RPG. En fait, ce sont les RPG qui, les premiers, ont introduit l’idée d’un alignement moral du personnage, un des premiers outils pour créer des ramifications dans une histoire.

Chance et chiffres aléatoires : les RPG reposent sur les statistiques et les générateurs de chiffres aléatoires qui dictent presque tout. De la détermination de tes modifications à une attaque réussie, en passant par le butin et les armes se trouvant dans ce coffre caché.

Il s’agit de savoir quelle action réaliser, et quand, et comment faire jouer les chiffres en ta faveur. Ou simplement travailler dur jusqu'à trouver ce flingue vraiment génial dont tu rêvais. Cette interaction des bons mouvements réalisés au bon moment est l’endroit où s’entremêlent compétence et chance.

Des mondes riches et interactifs : les RPG sont connus pour avoir des environnements vastes qui sont ouverts à l’exploration et dans lesquels tu peux jouer. Tu interagis constamment avec le monde autour de toi, que ce soit lors de quêtes ou en parlant avec des personnages et, dans les MMORPG, avec les autres joueurs que tu rencontres.

De plus, tes actions peuvent potentiellement changer le monde dans lequel tu joues. Ceci, en conséquence, peut rendre ton expérience en jeu différente de celle d'un autre joueur. C’est une autre manière pour les jeux de rôle de défier la nature linéaire de tant d'autres genres de jeux vidéo.

Quand un RPG n’est pas un RPG

Bien, donc maintenant que nous t'avons fourni une présentation générale des RPG, tu devrais être en mesure d’en repérer un les yeux fermés. Toutefois, qu’en est-il des jeux qui possèdent certains des éléments décrits, mais pas tous ? Et bien c’est là que les choses se compliquent.

Prenons pour exemple un jeu sorti récemment, Legend of Zelda: Breath of the Wild. En fonction de la personne à qui vous demandez, ce jeu est ou n’est pas un RPG. D’après les développeurs de Nintendo, c’est un « RPG en monde ouvert », mais les joueurs ont tendance à ne pas être d’accord avec la seconde partie de cette définition et beaucoup le cataloguent en tant qu’« aventure-action ». Après tout, la série des Zelda a plus ou moins inventé ce genre.

En réalité, ce n’est peut-être pas un « pur RPG », comme la série moderne de Mass Effect ou les jeux classiques de Final Fantasy. Principalement parce que l’accent n’est pas mis sur la progression ou les statistiques du personnage. Cependant, lorsque tu joues au jeu, tu rencontres de nombreuses fonctionnalités de type RPG. Par exemple, la structure en monde ouvert signifie que tu peux aller partout et interagir à ton gré avec les choses. De plus, tu peux améliorer le personnage principal, Link, à l’aide de runes et d'objets. Il y a certainement des recoupements avec des fonctionnalités typiques des RPG, par exemple l’équipement, le butin et les prouesses.

Un autre jeu qui semble empiéter sur le monde du RPG est Call of Duty: WWII. Call of Duty est bien entendu un jeu de tir à la première personne, mais le jeu coche quelques cases de la liste des éléments de RPG :

  • Personnalisation : oui. Il y a un système de bonus, différentes tenues et la possibilité d'améliorer ton efficacité au tir.
  • Progression : oui. Plus tu joues, plus tu gagnes des niveaux et plus tu déverrouilles de meilleurs objets et de meilleures armes.
  • Statistiques et chiffres : oui. Différentes classes (ou Divisions, comme les appelle le jeu) possèdent différentes statistiques et forces.

Cependant, ça ne suffit pas pour classer le jeu en tant que RPG. Dis que le jeu est un RPG en face d'un fan de CoD ou d’un fan de RPG et ils te regarderont bizarrement avant de s’éloigner lentement. Et à juste titre. À part les différentes classes, la plupart des autres éléments RPG de ce jeu sont simplement une manière chic de te donner plus d’armes avec lesquelles faire joujou.

Peut-être l’hybride le plus controversé de ces derniers temps est Assassin’s Creed: Origins. D’après Tom Senior, de PC Gamer, Assassin’s Creed a connu une période d’hibernation de deux ans en tant que série d'action avant d'émerger en 2017 sous forme d’un RPG. Le fait que le niveau et l’équipement de ton personnage déterminent combien il est facile de tuer différents ennemis est révélateur d’un RPG.

Tu dois, en gros, réaliser des missions secondaires pour progresser dans l’histoire et obtenir les composants nécessaires pour améliorer ton équipement. Ce n’est qu’en prenant des niveaux que tu obtiendras l’opportunité de tuer certains ennemis. En effet, si tu essaies d'avancer trop loin trop tôt (par exemple sans avoir les armes nécessaires), tu ne seras pas suffisamment puissant pour tuer les ennemis (parce que tu dois améliorer ton équipement et tes compétences). Franchement, le jeu coche bon nombre des points de notre liste et c’est pourquoi les fans se disputent toujours, en ce moment-même, pour déterminer où se situe le dernier venu de la série.

Pourquoi chaque jeu a-t-il besoin d’éléments de RPG ?

En fonction de ta perspective, ajouter des éléments de RPG à un jeu tel que Assassin’s Creed est positif ou négatif. À bien des égards, ces nouvelles fonctionnalités ajoutent de la profondeur au jeu. En te forçant à choisir la tenue de combat appropriée, les nouveaux habits ont un but et ne sont plus simplement des changements d’habillage. Tu peux, de la même manière, choisir quel guerrier tu veux être. Tu peux tout débloquer et te lâcher, ou voyager léger et véritablement tester tes compétences furtives.

D’un autre côté, certains arguent que les éléments de RPG rendent l’élément combat du jeu trop difficile. Parce qu'il est impossible de tuer un ennemi en un coup ou sans le bon équipement, cela te force à entrer dans une histoire RPG, ce que tu ne veux peut-être pas faire. Sans surprise, les jeux d’aventure-action sont entièrement centrés sur l’action et l’aventure. Parfois, tu veux simplement charger le jeu et te plonger dans le combat sans avoir à te soucier de ton équipement ou de ton niveau.

Bien entendu, ton opinion repose sur ta préférence personnelle, mais les développeurs semblent avoir de bonnes raisons d’ajouter des éléments de RPG à d'autres genres :

Connexion : les éléments de RPG aident à créer une meilleure connexion entre les joueurs et leur personnage. Super Mario aurait pu tout aussi bien être un dragon violet, puisqu’il servait simplement d’intermédiaire pour te faire traverser le jeu, d'une manière pour toi de découvrir les mécaniques et le monde du jeu.

À l’inverse, lorsque tu examines Vikings: War of Clans, un jeu de stratégie qui a récemment ajouté de nouveaux éléments de RPG, il n’y a pas de séparation entre les personnages et leur environnement. Chacun fait partie intégrante de l’autre et cela signifie que tu dois t’engager plus dans ton personnage.

Une expérience personnelle : lorsque des éléments de RPG sont introduits dans un jeu, tes décisions risquent plus d’avoir un impact sur ton personnage et sur le monde. Ceci permet d’offrir des niveaux de personnalisation et d'immersion plus importants qui, au final, créent une expérience plus captivante.

Complexité : au lieu d'une progression linéaire à travers un jeu, les éléments de RPG ouvrent de nouvelles possibilités. Comme nous l’avons dit, AC Origins te force à améliorer ton personnage jusqu’à un certain niveau avant de pouvoir t'attaquer à certaines zones. Sinon, il est impossible d’y survivre. Cela peut frustrer certains joueurs, mais c’est quelque chose qui te pousse à t’investir plus et qui, par conséquent, rend le jeu plus complexe.

Les jeux devraient-ils continuer à ajouter des éléments de RPG ?

Chaque jeu est-il meilleur avec des éléments de RPG ? La réponse évidente est non. Comme nous en avons discuté, certaines fonctionnalités RPG peuvent ruiner l’attrait d'un jeu. Par exemple, Assassin’s Creed: Origins est peut-être un excellent jeu. Mais tes compétences de combat t’empêchent d’explorer librement le monde, ce qui était une partie importante de cette série. À l’opposé, la dernière incarnation de The Legend of Zelda et son système de monde ouvert rendent les choses plus complexes, immersives et, par conséquent, plus divertissantes.

En réalité, tout se réduit à l’expérience que tu souhaites avoir. Les RPG offrent, sans aucun doute, une expérience plus personnelle dans laquelle les joueurs peuvent, jusqu’à un certain point, déterminer leur propre destin. Mais il y a également de la place, sur le marché, pour des jeux ayant une progression linéaire et des modèles figés. Trop d’éléments de RPG peuvent ruiner une expérience « cinématique », que certains joueurs adorent.

Les éléments de RPG sont chouettes, mais pas dans toutes les situations. Oui, des éléments de RPG peuvent rendre ton expérience de jeu plus immersive, mais tous les joueurs n’apprécient pas de devoir faire face à certains des éléments les plus complexes. Pour que tous les joueurs restent heureux, un excellent jeu hybride doit trouver le bon équilibre entre le RPG et son genre principal.