10 idées reçues que les débutants ont sur les MMORTS

30.1.2017

Tout le monde développe quelques idées reçues par rapport aux choses qu’il ne connaît pas. Ces idées sont parfois basées sur les opinions d’autres personnes, sur des histoires qu’on entend de temps à autre, mais rarement sur des expériences réelles. Et lorsqu’il s’agit de MMO de stratégie, ce ne sont pas les idées reçues qui manquent. Voici quelques-unes des plus répandues et des plus erronées.

01.   Activité chronophage

La première critique qu’on fait souvent aux MMO de stratégie, c’est qu’ils demandent beaucoup trop de temps et de dévotion de la part des joueurs. Il est vrai que beaucoup de jeux de stratégie demandent un certain engagement de la part de leurs adeptes. Cependant, dans le cas des MMORTS, 1 minute dans le jeu correspond généralement à 1 minute dans la vie réelle. Et les meilleurs jeux sont conçus de façon à ce qu’il y ait une abondance de temps morts pendant lesquels le joueur peut se consacrer à autre chose.

02.   Aucun réalisme

Beaucoup de jeux de stratégie préfèrent se situer dans des mondes fantastiques ou des univers futuristes. Il est plus facile dans un tel scénario de mettre en place des mécaniques originales et d’assurer une immersion presque complète de joueurs. Cela dit, même dans ces circonstances, le réalisme est toujours de mise. Peu importe le nom qu’on donne aux unités, la distinction est toujours faite entre l’infanterie, les unités mobiles et les unités de longue portée. Le jeu reste réaliste dans les mécaniques qu’il emprunte à la guerre, même si les noms et les décors peuvent changer.

03.   Manque de flexibilité

Il y a une réelle confusion entre les jeux de stratégie en solo et les MMO de stratégie. Tandis que les premiers ont des limites bien établies, les seconds sont nettement plus flexibles, contrairement à la croyance populaire. Ce sont des jeux où chaque joueur est à même d’influencer les équilibres de force d’une zone géographique.

04.   Peu, ou pas assez de joueurs

On a tendance à croire que peu de personnes s’intéressent aux jeux de stratégie, mais ce n’est pas le cas. La plupart des MMORTS comptent plusieurs centaines de milliers de joueurs actifs. Certains vont même au-delà de plusieurs millions. C’est ce qui justifie d’ailleurs la création de nouveaux serveurs pour permettre aux nouveaux venus d’évoluer plus facilement.

05.   Courbe d’apprentissage trop longue

Maîtriser l’importance de chaque bâtiment, connaître les unités militaires et leurs rapports de force, découvrir les meilleurs moyens de rentabiliser son temps, etc. Beaucoup de personnes pensent qu’il faut un temps fou pour apprendre à jouer aux jeux de stratégie en ligne. Cependant, la vérité est toute autre. Il est vrai qu’il faudra du temps pour le maîtriser parfaitement, mais les tutoriels de démarrage suffisent amplement pour s’armer des connaissances nécessaires.

06.   La loi des plus nombreux est la meilleure

On aurait tort de penser que celui qui a le plus de pièces sur un échiquier a nécessairement l’avantage. Ce raisonnement serait tout aussi erroné lorsqu’il s’agit de MMORTS. Toutes les troupes ne se valent pas ; et même en grand nombre, des troupes peu puissantes ne feront pas le poids face aux troupes spécialisées. Il ne suffit pas d’avoir du nombre pour garantir son succès.

07.   La dictature du « pay-to-win »

Beaucoup de MMO font l’objet de cette critique. Cependant, dans le cas des MMO de stratégie, c’est encore plus criard parce qu’il n’y a pas de paliers de niveaux clairs. Des joueurs de niveau inférieur peuvent affronter et vaincre des joueurs plus puissants, à condition d’avoir les bonnes troupes et de bien planifier. Les mauvais joueurs ont tendance à justifier leurs échecs en invoquant le pay-to-win. Pourtant, les jeux de stratégie comptent parmi ceux qui traitent le mieux joueurs qui ne paient pas.

08.   Communautés hostiles

La stratégie et les tactiques servent, en fin de compte, à vaincre d’autres joueurs. Les MMO de stratégie en temps réel sont très souvent axés sur les modes de jeu JcJ. Pour un observateur extérieur, le jeu peut avoir l’air extrêmement compétitif et même très hostile. Pourtant, la nécessité du JcJ n’est pas synonyme d’un manque de collaboration et de cordialité entre joueurs, même lorsqu’ils n’appartiennent pas aux mêmes alliances.

09.   Pas d’événements globaux

Quand on parle de jeux en ligne massivement multijoueur, on ne peut pas s’empêcher de penser aux MMORPG. Après tout, c’est ce genre qui a popularisé ce type de contenu vidéoludique. Cependant, ce n’est pas pour autant que des mécaniques comme les événements globaux leur sont exclusivement réservés. Sur les jeux de stratégie, vous trouverez également des événements d’envergure globale, qui sont capables d’affecter tous les joueurs.
 

10.   Le manque d’originalité

« Quand on en a joué un, on les a tous joués. » Vous connaissez certainement des gens qui disent que tous les jeux de stratégie se ressemblent. Dans une certaine mesure, c’est vrai. Il y a certains éléments que l’on retrouve de façon presque universelle. Cependant, les jeux de stratégie sont aussi diversifiés que tous les autres genres. Une diversité qui est garantie par les mécaniques qu’ils décident de mettre en œuvre, les aspects de la stratégie militaire sur lesquels ils mettent l’accent et les modes d’interaction entre joueurs disponibles.