Apprendre à mettre votre esprit stratégique au service de votre vie.

18.12.2016
Jouer maintenant

Qu’il s’agisse du jeu d’échec, d’un jeu de stratégie tour à tour ou d’un MMO de stratégie en temps-réel, les joueurs de stratégie apprennent à faire certains parallèles entre la vie réelle et les jeux. Des parallèles qui leur permettent d’aborder les situations de la vie réelle avec plus de préparation et plus de flexibilité que d’autres personnes. Voici quelques exemples de situations où être un joueur de jeux de stratégies peut s’avérer avantageux.

Un plan ne se déroule JAMAIS comme prévu !

Tout le monde fait des plans… Pour certains, ces plans représentent des points généraux ; pour d’autres ces plans entrent dans les plus petits détails. Chez les stratèges, ce n’est pas la complexité du plan qui compte vraiment, mais plutôt sa volonté à s’y cantonner.
Et il faut dire que les vrais stratèges, contrairement à d’autres personnes, n’acceptent jamais de se cantonner à leurs plans. Certes, ils feront un plan et feront d’autres plans pour répondre aux différentes éventualités qui pourraient se présenter. Cependant, ils ont toujours conscience qu’il y a des éléments qu’ils pourraient ne pas avoir vu venir, ou des éléments qu’ils pourraient avoir mal jaugés.
La différence entre un stratège accompli et un mauvais stratège est la capacité du premier à admettre ses erreurs et à adapter ses plans au fur et à mesure. Tous les grands stratèges partagent cette qualité. Qu’il s’agisse de Scipion, d’Alexandre le Grand, de Léonidas ou de Shaka Zulu, c’est leur capacité à s’adapter aux changements de circonstances qui leur ont permis de vaincre leurs adversaires… et dans certains cas, c’est leur incapacité à s’adapter qui a causé leur perte.

Atteindre un objectif et se rendre compte que les paramètres ont changé

Si vous avez joué à des jeux de stratégie, il vous est forcément arrivé d’accumuler des ressources et de former des troupes pour affronter un adversaire précis ou pour franchir certains paliers de votre évolution. Et il vous est certainement arrivé de découvrir le moment venu que le palier à franchir n’est plus au même niveau, ou que l’adversaire a également évolué de son côté.

Aussi frustrant que ça puisse être, ces revers permettent de forger le caractère. Les stratèges seront du genre à toujours prévoir une marge d’ajustement lorsqu’ils se fixent des objectifs. Ces marges permettront de prendre en compte des dépenses annexes ou des obstacles de dernière minute.
Si on vous dit de prévoir 100 euros pour vous procurer un équipement, vous allez prendre vos dispositions pour pouvoir gérer les frais de transport, les taxes et d’autres dépenses dans une limite raisonnable.

Ne jamais sous-estimer l’impact des détails « insignifiants »

On dit parfois des fins stratèges qu’ils sont hyper-contrôleurs ou paranoïaques. On dit peut-être de vous que vous ne faites pas assez confiance à votre entourage. Et c’est sûrement le cas ! La bonne nouvelle, c’est que c’est une qualité que partagent beaucoup de grands stratèges. Il est important de garder un œil sur tous les paramètres d’un projet, y compris les détails les plus anodins qui pourraient n’avoir pas d’importance aux yeux d’une autre personne.

Le stratège analysera lesdits détails et les observera sous toutes leurs coutures. Il ne les écartera que lorsqu’il sera absolument certain qu’ils ne peuvent avoir aucune incidence sur le déroulement de son projet. Autrement, il allouera toujours des ressources pour surveiller l’évolution desdits détails.

Un autre aspect où cette façon d’être se manifeste, c’est dans la vérification des rapports. Le stratège aura tendance à vérifier toutes les informations qui lui sont apportées, ne serait-ce que de façon brève, pour se rassurer sur le fait qu’il dispose d’informations décisionnelles.