Interview avec le Capitaine Stéphanie Gionchetta

Ohé, Cap'taines !


Bon nombre d’entre nous aiment à penser que nous sommes l’type de personne à aller sauver quelqu’un et à faire quelque chose de vraiment intrépide lorsqu'il le faut.
 
J’suis sûre que les Sept Mers sont pleines d'braves Cap’taines qui sont prêts à aller à la rescousse d’ceux qui sont dans l’besoin. Et aujourd'hui, nous avons l’honneur d'parler à une telle personne. Exactement, mes vils marins d’eau douce ! Une personne extrêmement courageuse et audacieuse s’ra là avec moi aujourd'hui ! Stéphanie Gionchetta est une dame pirate au grand cœur et au sourire charmant !
 

Anne Bonnie (A.B.) : C’t’un plaisir d’te voir à bord, Stéphanie. J’n’ai jamais interviewé d’dame Pirate jusqu'à présent, t’es la toute première qui m’rend visite. Parle-moi un peu d’toi. Quand as-tu décidé de d’venir Pirate ?

 
Stéphanie Gionchetta (S.G.) : Et bien, je m’appelle Stéphanie. J’ai 35 ans. J'ai abandonné l’armée suite à un accident qui a eu lieu pendant que j’étais de service. Maintenant, pendant mon temps libre, je suis secouriste et infirmière bénévole en Belgique pour un des Services de Recherche et de Sauvetage en mer. Je suis également une infirmière urgentiste dans un service d’ambulance et je suis formatrice pour les Cadets de la Marine.
 
En septembre 2014, je cherchais quelque chose pour m’occuper pendant que j’étais à la maison, attendant que mon téléavertisseur se déclenche, mais aussi lorsque j’étais sur la base en train d'attendre. Je cherchais un jeu social sympa, qui permet de jouer et de grandir, mais sans jouer seule, et j’ai découvert Pirates: Tides of Fortune. Je joue depuis.
 

A.B. : Préfères-tu conquérir seule les Sept Mers ? Ou aimes-tu l’aspect social du jeu et l'obtention de la gloire aux côtés des membres de ta Fraternité ?

 
S.G. : J’aime faire un peu des deux, en fait... D'une part, j'aime développer mon île et mes troupes pour pouvoir aller combattre et décrocher une place dans les Classements. C’est vraiment amusant !
D’autre part, j’aime faire ce que d’autres Pirates ont fait pour moi : aider les nouveaux membres à grandir en jeu. J’apprécie la poursuite d'objectifs communs et les combats aux côtés de ma Fraternité (BH) pour qu’elle soit connue sur les Sept Mers.
 

A.B. : Ta Fraternité travaille-t-elle sur une Prouesse de Fraternité spécifique en ce moment ?

 
S.G. : Oh, et bien... Il y en a plusieurs ! Pour 2016, nous avons décidé d'aller à la chasse aux médailles et d’arriver aussi haut que possible dans les Classements.
 

A.B. : Bonne chance à ton équipage et à toi ! J’suis sûre qu’on entendra bientôt parler d’vos vils exploits pirates ! J’ai entendu une rumeur qui dit qu’tu n’te contentes pas d’naviguer sur les Sept Mers à la recherche de trésors, mais que tu viens à la rescousse de personnes dans la mouise. Est-ce que c’est vrai Capitaine ?

S.G. : Oui, c’est vrai. Comme je l’ai déjà dit, je suis secouriste/infirmière pour un Service de Recherche et de Sauvetage. Nous utilisons des bateaux de sauvetage rapides pour aller aider des gens et des navires qui rencontrent des difficultés en mer. Je fais partie d’un petit groupe de 30 volontaires qui sont en alerte 24 h/24 pour aider et secourir ceux qui sont le besoin. Ça peut être dans les ports, sur les côtes et même loin en mer. Je fais ça depuis presque 5 ans maintenant...

A.B. : Quelle était l'opération de sauvetage la plus difficile que tu aies jamais réalisée ?

 
S.G. : C’est une question difficile puisque nous en avons eu quelques-unes au fil des ans... Deux me viennent à l’esprit. Une a connu une fin tragique. L’autre était un superbe exemple de l’entraide des gens de mer pour atteindre un objectif commun.
 
La première a eu lieu dans un des ports voisins. Nous avons reçu un appel à propos d'une voiture ayant sauté la jetée avec cinq personnes à l’intérieur. Lorsque nous sommes arrivés sur la scène, il nous était impossible de trouver la voiture. Une personne avait réussi à sortir d'elle-même de la voiture, mais les autres étaient toujours piégés sous l’eau. Des plongeurs ont été envoyés et nous étions là pour sortir les victimes hors de l’eau jusque dans notre navire. Hélas, nous n’avons récupéré qu'une seule personne, mais, même après la RCP, elle était perdue. Nous avons perdu cinq vies ce jour-là et nous avons dû aider un des plongeurs qui est allé bien au-delà de son devoir pour sauver ces gens. C’est un sauvetage intense avec une fin tragique, mais ça fait partie du boulot. Tu ne peux pas sauver tout le monde...
 
L’autre est un sauvetage plus récent qui a fait la une partout dans le monde. Un gros méthanier a heurté un navire de marchandises. Le navire de marchandises coulait et 11 personnes ont dû sauter à l’eau. L’intervention était un cas d'école. Les 11 victimes ont été sauvées, pas uniquement par notre service, mais grâce à un effort concerté de chaque navire de la zone. C’est un sauvetage que je n’oublierai pas de sitôt.
 

A.B. : Stéphanie, comment fais-tu pour rester calme lorsqu’une crise survient ? Ton expérience de vie t'aide-t-elle à développer et à mener ta Fraternité pirate ?

S.G. : Disons qu’il m’est plus facile de rester calme dans une crise de la vie réelle que dans une crise en jeu. Dans les crises de la vie réelle, tu sais que la vie des gens dépend du bon geste. Les crises en jeu peuvent me faire exploser. Heureusement, tout comme dans la vraie vie, tu peux obtenir le soutien des autres en jeu.  
Est-ce que ça aide à développer et à diriger ? Et bien oui, à certains niveaux. Je peux offrir de la structure à ma BH grâce à mon expérience militaire. Je peux enseigner à mes membres les choses que je fais dans la vraie vie. Mais, à certains niveaux, ce n’est pas toujours facile puisque j’ai tendance à amener mes problèmes personnels en jeu et ce n’est pas toujours apprécié.
 

A.B. : Dans une de nos conversations, tu m’as dit que tu rentrais tout juste d’entraînement. Peux-tu nous en dire plus, s'il te plaît ? Est-ce que c’est essentiel pour toi de rester en bonne forme physique ? Attends-tu de tes membres qu’ils aient la même attitude ?

 S.G. : Lorsque tu m’as demandé si je serais d'accord pour répondre à des questions, j’étais en camp avec des cadets de la marine. Les cadets sont des enfants ou de jeunes adultes qui pensent à une carrière dans l’armée ou la marine : qui pensent faire carrière dans le monde nautique, en gros. Nous leur donnons un entraînement de base dans une structure militaire. Ce camp est un des camps terrestres, où ils apprennent à lire et à utiliser des cartes. Certains apprennent à devenir de bons chefs d’équipe alors que d’autres apprennent à camper dans la neige et à travailler en groupe. Des choses qu’ils peuvent utiliser dans la vraie vie.
 
S’entraîner et rester en bonne forme est toutefois important dans tous les aspects de ce que je fais. Sans entraînement, tu perds tes aptitudes et l’endurance nécessaire pour faire ton devoir.
 
D'un côté, oui, j’attends ça des membres de ma BH, mais j’essaie de ne jamais oublier que Pirates n’est qu’un jeu et que tous les joueurs n’ont pas la même mentalité ni la même idée de ce que jouer signifie. Lorsque je prends le jeu un peu trop au sérieux de temps à autre, les autres sont là sans autre intention que de rester occupés et de s’amuser. Et c’est parfait comme ça.
 

A.B. : Capitaine, qu’est-ce qui te pousse à revenir encore et encore ?
 

S.G. : Les gens, sans aucun doute. Au fil des ans, j’ai rencontré des gens extraordinaires en jeu. Je n’en connais certains qu’en jeu, mais j’ai pris le temps d’en rencontrer d'autres dans la vie réelle. Certains m'ont aidé à traverser des moments difficiles et, avec d'autres, je m’amuse comme une folle. Chacun d’entre eux fait que le jeu est un endroit où revenir, même si, vu comme ils étaient méchants, j’aurais volontiers giflé certains des joueurs que j'ai rencontrés.
 

A.B. : Quels sont tes plans d’avenir ?

 
S.G. : C’est la grande question, n’est-ce pas ? Je ne sais pas encore pour être honnête. Pour le moment, je prends les choses comme elles viennent, en me rendant utile dans la vraie vie, en prenant plaisir avec mes amis, ma famille et mes êtres chers.
En tant que pirate, j’espère continuer à agacer les gens, à développer mon île et ma BH, à m’amuser toujours autant, à rencontrer tout un tas d’autres Pirates géniaux et, je l’espère, à continuer à jouer pendant très, très longtemps.
 

A.B. : Stéphanie, de vils mercis pour avoir visité mon humble demeure et pour avoir partagé avec nous la merveilleuse histoire de ta vie ! Je s’rais fière d'avoir un mat'lot comme toi à mes côtés ! Tu es une d’ces personnes incroyables qui rendent le monde meilleur ! Nous nous rencontrerons sur les Sept Mers, brave Capitaine. Bonne chance !
 

Mène ton équipage pirate vers la gloire dans
Pirates: Tides of Fortune