Interview de Papaw Rigsby

Capitaine « Bonnie » Anne O'Malley (CA) : Grimpe, grimpe ! Attrape un tabouret et assieds-toi tout près, qu'on puisse t'entendre. Aujourd'hui, bandes d'heureux coquins, vous allez profiter d'une interview spéciale, en tête-à-tête, avec un Cap'taine très spécial... Jeunes filles, les gars, permettez-moi d'vous présenter Papaw « Le Loup » Rigsby, à peine de retour de ses pérégrinations avec la Fraternité des Loups des Sept Mers.

Allons, mon gars, réveille-toi ! N'reste pas assis là tout silencieux ! Exprime-toi et dis-nous quelque chose à propos d'toi !

Capitaine Papaw Rigsby (PR) : Tout d'abord, permets-moi d'te remercier d'm'avoir ici, Cap'taine Anne, si j'peux m'permettre de t'appeler comme ça bien sûr. Je pense que j'suis connu comme un des cap'taines les plus anciens et comme tu l'as dit, j'porte le nom de Papaw « Le Loup » et j'suis Conseiller d'la Fraternité des Loups des Sept Mers. Si je n'la mentionnais pas, elle me tuerait à coup sûr. Mais j'parle toujours d'elle, de toute façon : j'vous présente Nana, bande de voyous. Elle est ma complice et ma charmante femme depuis 25 ans ! J'suis l'plus heureux des cochons d'l'avoir qui combat à mes côtés ! Nana et Papaw, aux cas où les jeunes gredins ne l'savent pas, est une autre manière d'dire Papi et Mamie.
Z'avez compris ? Bien ! On continue ! Passons maint'nant à mon histoire ! J'suis né dans l'Tennessee, aux États-Unis, donc, pour les gredins qui vivent dans c'continent, j'suis un gars du sud ! J'ai toujours adoré la mer et à part 4 ans dans la marine - et un bref séjour accompagné d'beaucoup d'rhum à Indianapolis - j'ai vécu ici pendant chacun d'mes 61 ans ! J'suis à la retraite depuis 10 ans environ après avoir vécu les hauts et les bas d'une carrière dans la réparation d'ascenseurs. Nous n'avons tout'fois pas des tonnes d'ascenseurs dans les navires pirates, donc ça a posé quelques problèmes... Bizarrement, les compétences ne se transfèrent pas trop bien !

En ce moment, je vis la belle vie - non pas qu'j'aime me vanter - sur un lac de 30 ares ! J'adore aller pêcher quand je n'peux pas être sur un vrai navire pirate à sillonner les mers ! J'emmène même avec moi une bonne vieille bouteille de rhum pour me tenir compagnie. En fait, nous avons même notre petite île au milieu. Nous pouvons nous y poser et nous n'avons pas à partager ! Elle n'a pas d'nom, mais Nana et moi, on l'appelle affectueusement « L'Île de la Merde d'Oie » ; on vous laisse juge de déterminer pourquoi !

(CA) : Il semble que t'as réussi ta vie, mon gaillard ! Il n'y a pas des tonnes de pirates qui m'viennent à l'esprit qui s'plaindraient d'une complice de 25 ans et d'une île privée ! Maintenant, dis-nous un peu comment tu as découvert Pirates: Tides of Fortune™ et pourquoi t'as décidé de t'lancer dans une vie d'piraterie !

(PR) : En fait, Bonnie Anne, et excuse cette trahison, mais je jouais à un autre jeu de pirates... nous n'citerons pas son nom ici, mais disons simplement que j'y ai joué pendant quelques années, heureux comme un pape avant, un jour, d'repérer à l'horizon, sur ma page Facebook, un tout nouveau jeu d'pirates ! J'ai cliqué dessus et c'était parti ! Le début d'une nouvelle aventure... le début d'un nouvel héritage ! Et ça nous conduit jusqu'à aujourd'hui... Pratiquement 2 ans plus tard, je joue toujours... Pillant les mers à la recherche du prochain gros butin ! Pirates: Tides of Fortune™ est bien moins stressant pour mon vieux palpitant qu'l'autre jeu, tu vois. Donc j'pouvais y jouer plusieurs heures par jour. Et puis, finalement, il a fini par me prendre tout mon temps !

(CA) : Tout ton temps, hein ? La piraterie est un boulot plein temps, c'est sûr ; on n'peut pas s'y lancer à moitié avec ce qui est en jeu ! Donc, en passant tout ton temps à marauder et à saccager, combien t'a-t-il fallu d'temps pour arriver où tu es aujourd'hui ? 

(PR) : Et bien... 2 ans, Cap'taine Anne ! Mais tout n'a pas été une partie d'plaisir ! Il y a des tas d'rats perfides qui attendent l'bon moment pour te planter un couteau dans l'dos et te voler ton or ! Écoute, je joue au jeu de 12 à 15 heures par jour ! Mais je n'suis pas certain qu'il est possible d'arriver où j'en suis en quelques années sans acheter une paire de Rubis en chemin, même en jouant autant d'heures... Je ne pense simplement pas qu'il est possible de jouer plus, Bonnie ; un Cap'taine n'peut pas passer à côté d'un bon sommeil réparateur ! Ceci étant dit, si tu veux être le cador dans ce jeu, il vaut parfois mieux graisser quelques pattes et huiler quelques gonds à l'aide de Rubis pour ne pas perdre de terrain !

(CA) : Ah ouais, t'aurais bien du mal à trouver un homme qui n'répond pas bien à une offre accompagnée d'un bateau chargé d'Rubis ! Tout c'que j'peux dire, c'est garde toujours l'œil sur c'qui s'passe autour de toi pour qu'aucun vaurien ne t'en vole ; un homme dans ta position n'peut pas être pris au dépourvu ! Donc si ça n'te dérange pas, mon gars – et parle fort pour que ceux qui sont au fond t'entendent – pourquoi n'dis-tu pas à tout l'monde c'que sont tes 3 choses préférées en jeu ?

(PR) : Facile ! Tout d'abord, combien il est facile d'utilisation et l'accessibilité. Il n'a jamais été si facile de se sentir comme un vrai pirate ! Même s'il y a parfois un pépin occasionnel lors de certaines mises à jour qui fait que j'balance ma bouteille de rhum contre un mur. Mais j'préfère oublier ces moments-là et dire qu'c'était la faute aux vents violents !  Deuxièmement, il m'a permis d'rencontrer d'nouveaux copains et d'me faire de nouvelles connaissances aux quatre coins du monde ; c'est aussi ce qui rend ce jeu spécial. Enfin, et c'est le plus important pour moi, être assis là, à piller des repaires et à amasser d'l'or pendant 12 à 15 heures par jour, me détend l'âme, et me permet d'rester en-dehors des tracas du monde réel ! De nos jours, les barmen, Ann, je n'les comprends pas du tout ! Ils n'acceptent pas mon comportement ; si t'essaies d'apporter ton propre rhum ou d'passer en douce un pistolet, ils te r'gardent comme si tu v'nais d'tirer sur leur maman ! Donc mieux vaut que j'reste à l'intérieur. Au moins, je n'm'attire pas d'ennuis !

(CA) : C'est très responsable de ta part, Papaw ! Puisque, pour une fois, t'es d'humeur responsable et secourable, pourrais-tu partager quelques perles de sagesse tirées d'ta vie d'pirate ? On n'veut pas être là toute la journée, nous avons des pillages à faire, donc ton top 3 suffira, mon gars !

(PR) : J'veux remémo... remémorer ? C'est correct, ça ? Rappeler ! Ouais, j'pense que l'rhum commence à m'monter au ciboulot ; j'veux rappeler à tous que dans la vie d'un pirate, mieux vaut prendre et attraper tout ce sur quoi tu peux mettre la main ! Donc ma première perle est celle-là : trouvez des repaires à piller et prenez-y tout c'que vous pouvez prendre ! Deuxièmement, assurez-vous d'avoir suffisamment d'équipement pour tout ramener dans votre repaire. Vous d'vriez toujours être aimable avec les pirates lors de vos déplacements ; quelques mots gentils ici et là peuvent vous permettre de trouver d'l'aide et ils seront ravis de donner un coup d'main ! En plus, il y a des demoiselles pirates sur ces eaux et même des enfants ! Ils n'ont pas besoin d'lire tous les propos insignifiants qui sortent de ta bouche. Et ce sera une manière rapide de choper une exclusion de 3 jours !

(CA) : Des paroles sages sorties de la bouche d'un Capitaine expérimenté ! À part le gars, au fond, qui est tombé d'son tabouret et qui gît maintenant avec le visage au sol, je pense que tout le monde a beaucoup appris ! Pendant que nous sommes sur le sujet du jeu, quelles sont les 3 choses que tu voudrais le plus voir arriver en jeu ?

(PR) : Je savais que t'allais me poser cette question ; c'est pourquoi j'ai apporté une liste, comme ça je n'm'emmêlerai pas les arpions.
1. Dans ta liste d'copains, en bas d'l'écran, avoir un bon gros bouton brillant « Retirer l'compère ». Tous ces marins d'eau douce n'sont pas faits pour la vie pirate. Lorsque tu as 25 pages d'niveau 10, qui ont essayé avant d'arrêter, ce serait une bénédiction d'pouvoir les retirer de cette liste.
2. Avec les nouvelles Attaques de Masse, pas un Presidio est en sécurité contre les pirates les plus redoutables qui naviguent sur les Sept Mers ! Peut-être qu'augmenter un peu les points défensifs des Sous-marins ou des Nautiles pourrait aider ça ; les Mines de Baril aident à ce propos, mais pas suffisamment.
3. Numéro trois-io ! Peut-être, et ce n'est pas un grand changement, mais 5 Raids de plus ne seraient pas du luxe ! J'ai des factures pirates à régler et me permettre de réaliser mon devoir de Capitaine en soulageant quelques Repaires de leurs Ressources aiderait à égaliser le terrain de jeu ! Franchement, c'n'est pas juste qu'ils aient tant d'ressources alors que l'pauvre vieux Capt'aine Papaw en a si peu !

(CA) : Et bien, voyons ce qui se développe à l'avenir ! La meilleure chose à faire, c'est d'garder un œil sur l'horizon pour voir arriver les changements. Tu n'veux pas être le Capitaine qui rêvasse à propos d'sa bouteille de Rhum et qui est pris au dépourvu quand le changement d'marée arrive ! Puisque tu as parlé des Attaques de Masse, comment ta stratégie a-t-elle changé depuis qu'elles ont été introduites en jeu ?

(PR) : Et bien, Cap’taine O’Malley, comme je vous l'ai déjà dit, je ne pense pas que quiconque puisse repousser une Attaque de Masse sur un Presidio lorsqu'elle est lancée par les joueurs les plus forts du jeu ! Donc, pour éviter des pertes, je suis devenu un pirate malin et j'me retire lorsqu'ils viennent après moi ! Si je leur permets de penser que je suis un pleutre, je peux revenir le lendemain et combattre selon mes propres termes.

(CA) : Je vois, cette manière de penser est ce qui te démarque du reste de ces marins d'eau douce ! Je peux imaginer que tu as eu de nombreuses épreuves et bien des vicissitudes au cours de ces années passées en tant que Capitaine ; c'est une vie stressante. Mais parlons des bons moments, mon gars. Tu dois en avoir vécu pas mal. Sinon, tu ne reviendrais pas !

(PR) : Bien sûr ! Permets-moi de dresser le tableau... J'suis là, en train de dormir et d'ronfler dans mon pageot, une nuit, rêvant de ma belle damoiselle Anne O'Malley, quand des gredins peu raffinés et totalement vils essaient d'piller mon repaire ! J'l'ai senti dans mon rêve – un signe du dieu du rhum lui-même, j'dirais – j'me suis assis immédiatement, j'ai sauté hors de mon plumard et j'suis allé examiner mon repaire. Environ une heure passée à punir la pauvre âme plus tard, ma chère Nana entre dans la pièce et qu'est-ce qu'elle voit ? Et bien juste le Cap'taine Papa sur le pont, aussi nu qu'le jour de sa naissance, avec juste mon chapeau d'gredin pirate pour cacher ma modestie ! Essaie d'expliquer ça à ton épouse !

(CA) : Tu n'laisses jamais tomber l'boulot, Cap'taine ; t'es un homme comme je les aime ! Une vraie femme pirate ne s'plaindrait jamais si elle savait que tu faisais quelque chose d'aussi honnête : défendre ton repaire ! Cap'taine, est-ce que tu rencontres les gens de ta Fraternité à l'extérieur du jeu ? T'es-tu fait d'nouveaux amis dans PTOF ?

(PR) : Premièrement, je n'ai pas de relations sociales avec mon équipage à l'extérieur du jeu. Pas dans la vraie vie, en tout cas – on discute en ligne, on partage des histoires – mais je n'ai jamais rencontré personne du jeu dans la vraie vie ! Mais je me suis fait quelques amis Facebook et Pogo au cours des ans ! Si j'étais dans la zone, je les rencontrerais pour aller déjeuner ou pour vider quelques bouteilles ! En ce qui concerne de nouveaux copains, c'est difficile à dire avec environ 1 500 sur Facebook, je suis un Capitaine populaire. Si je devais donner un chiffre, je dirais qu'environ 300 de ceux-là sont des amis de PTOF ! Quand je dis amis, c'est comme ça que je les appelle. Je n'peux pas parler à leur place, mais pour moi, ce sont des amis ! Même ce gredin d'Capitaine Glenn Mellor, le dernier gars interviewé ! C'est une vraie terreur, celui-là, et une force sur laquelle il faut compter quand il en a envie. Il y a même une rumeur qui voudrait qu'il chante et danse dans la pièce les Pirates de Penzance pendant le weekend... En robe, même ! Ce n'est pas la plus pirate des choses à faire si tu veux mon avis !

(CA) : Et bien, c'est presque autant d'amis que moi. Tu dois être un gentleman, maître de ses cercles sociaux quand tu veux ! Un dernier mot avant que j'te renvoie sur ton navire, Cap'taine ?

(PR) : J'vais sérieusement réfléchir pour celui-là, mais j'aimerais te remercier, Bonnie Anne, ainsi que l'équipe Plarium et son équipage, pour avoir créé le jeu. Je veux remercier aussi tous ceux que j'ai rencontré en jeu et qui m'ont aidé à passer le temps au cours de ces dernières années ! Je me suis beaucoup amusé et j'suis flatté que vous pensiez que je suis un des meilleurs Capitaines du jeu ! J'apprécie beaucoup, mes p'tits gars, comme j'apprécie tout ce que vous faites ! J'souhaite la plus heureuse et la plus lucrative des années qui soit à tout le monde qui lit ça, et bien d'autres après ça ! 
Oh, et avant que j'oublie, je dois dire que j'ai une figurine qui porte mon nom. Un d'mes frères construit des modèles réduits de navires, presque assez gros pour naviguer sur les plus dangereuses des mers ! Il place même des figurines dessus et il leur donne des vrais noms de gens qu'il connait en jeu. Il s'appelle J-Pop Andrew et c'est le site où tu peux voir son travail !
J'espère que ça ne t'dérange pas que je lui fasse cette petite dédicace, Cap'taine Anne !

(CA) : Ouais, t'es bavard, toi, hein ? C'est ce que j'aime voir, de toute manière, donc nous te remercions pour ton temps et merci d'avoir diverti tout le monde pendant cette soirée ! On se r'verra, Cap'taine Papaw ; continue à manger du chou pour repousser le scorbut et reste en bonne santé ! À la prochaine, mon gaillard !

Joue à Pirates Tides of Fortune MAINTENANT !

Mène ton équipage pirate vers la gloire dans
Pirates: Tides of Fortune