Interview du célèbre Cap'taine Koszarek

Ohé, mes gaillards ! Remplissez une flasque d’votre meilleur Black Brandy et installez-vous confortablement dans vos quartiers d’Capitaines !

Écoutez et laissez-moi vous régaler à l'aide des histoires d’un Capitaine vraiment légendaire !

C’t’un homme qui n’a pas besoin d’être présenté. Il suffit d'montrer son Drapeau Noir flottant dans la brise ! Redoutable chef de la Fraternité Seebären, mieux vaut n’pas traiter ce Capitaine très expérimenté à la légère. Si t’es assez stupide pour le piller, mieux vaut t'préparer pour de lourdes pertes : d'après les Codes de sa Fraternité, une attaque sur l’un deux devient la guerre de tous.

Faites place à Matzen Koszarek, Pirate Extraordinaire, chef loyal de Seebären, bande de chiens galeux ! 

Capitaine Anne O'Malley (AB) :

Ohé, Matzen ! Merci d'avoir accepté d’palabrer un moment. Lançons l’boulet d’canon à l'aide de quelques questions à propos d’toi. Où as-tu entendu parler pour la première fois d’Pirates: Tides of Fortune ? Qu’est-ce qui t'a ramené vers ton Repaire jour après jour ?

Capitaine Matzen Koszarek (MK) :

J’ai levé l’ancre le 6 mars 2012, en suivant une bannière sur Facebook ; à compter de ce jour, j’ai navigué chaque jour sur les Sept Mers. Je me suis vraiment impliqué dans le développement de stratégies et leur mise en œuvre : selon moi, c’est le véritable charme et la vraie beauté de ce jeu.

AB :

Combien de fois as-tu changé de Fraternité ? Que peux-tu nous dire à propos de tes Fraternités précédentes ?

MK :

Je navigue depuis très longtemps sur les Sept Mers. Quand j’ai commencé à jouer, il n’y avait aucune Fraternité en jeu, mais uniquement des groupes de Capitaines qui formaient des communautés non-officielles. Rejoindre un de ces groupes m’a aidé à en apprendre plus à propos du jeu et à éviter de nombreuses erreurs de débutant.

Lorsque les Fraternités sont officiellement apparues, j’ai rejoint « Deutschen Elite » et j’ai été nommé Conseiller. Nous avons très rapidement pris la tête et nous avons gagné une première place dans les Classements de Fraternité. Nous avons âprement combattu contre Searätz, une Fraternité rivale dont les territoires jouxtaient les nôtres. Menée par le Capitaine Denis King, Searätz a conservé pendant longtemps la 1re place des Classements de Fraternité. Nos Fraternités combattaient sans cesse pour étendre leur influence.

Un groupe de camarades et moi avons eu des différends philosophiques avec notre chef de Fraternité. Nous avons pris part à une mutinerie, mais elle a échoué. Ceci m’a poussé à former ma propre Fraternité.

AB :

Combien de temps a-t-il fallu pour que ta Fraternité atteigne la gloire et la renommée qu’elle connaît aujourd'hui ?

MK :

Le 10 octobre 2012, j’ai fondé une nouvelle Fraternité : « Seebären ». De nombreux Capitaines de ma Fraternité précédente, « Deutschen Elite », m’ont rejoint dans cette nouvelle aventure.

Le 12 décembre 2012, Seebären s’est placé 6e dans les Classements de Fraternité. Le 10 mars 2013, nous avons atteint la 1re place. Nous aurions pu conserver cette place pendant six mois, mais nous avons décidé de vendre nos Presidios et de passer à d'autres tâches de Fraternité.

À un moment, nous détenions plus de 30 Presidios et nous avons réussi à améliorer la Prouesse Maîtres des Sept Mers jusqu'au 9e niveau. Après avoir vendu la majeure partie de nos Presidios contre des Ressources, il nous restait les trois que nous contrôlons aujourd'hui.

AB :

Qu’apprécies-tu le plus à propos de tes amis et de tes compagnons de bord ?

MK :

Ce que j’aime à propos de Seebären est la manière dont nous nous soutenons et dont nous nous encourageons les uns les autres, et le fait que nous traitons nos compagnons avec respect. Bien entendu, comme dans n’importe quelle Fraternité, nous avons nos disputes et des frustrations occasionnelles. Mais nous réussissons toujours à surmonter les épreuves : nous communiquons et nous encourageons tout le monde à s’exprimer. 

AB :

Ces mots sont sources d'inspiration, mon gaillard. Les liens d’amitié peuvent vraiment être plus forts qu’un nœud de marin ! Dis-moi, Capitaine, comment définirais-tu le « travail d’équipe » ?

MK :

Dans ce jeu, le travail d’équipe est essentiel pour réussir. Nous n’avons pas à jouer ensemble. Nous le faisons parce que nous aimons jouer au jeu et travailler de concert dans notre Fraternité. Tout le monde offre du temps et des efforts dès que possible, sans aucune obligation. Certains de nos compagnons de bord jouent pour s’amuser, au travail, et reviennent occasionnellement dans leurs Repaires lorsqu’ils sont chez eux. La contribution de chacun est importante et précieuse pour la Fraternité. 

AB :

Comment fais-tu face à l’échec ? Est-il difficile de motiver tes camarades, même lorsque tout va à vau-l’eau ?

MK :

Nous ne connaissons jamais l’échec. Nous nous reposons sur un travail acharné et sur la persistance pour atteindre les objectifs que nous souhaitons. 

AB :

Yo-ho-ho ! J’aime ton esprit, Capitaine ! Quelle est ta stratégie pour rester au sommet de la vague ?

MK :

À mesure que le jeu avance, il change, donc tu dois changer également. Il faut questionner les stratégies orthodoxes et les assomptions bien connues, analyser encore et encore, parfois à l’aide de calculatrices et de feuilles de calcul, si besoin ! 

AB :

Si tu devais changer une chose à notre jeu, ce serait ?

MK :

Je ne suis pas très fan du système de fabrication de potions et je préférerais récupérer automatiquement les Ressources au lieu de devoir cliquer dessus. Je supprimerais également la possibilité de ranimer gratuitement 50 % de l’équipage perdu lors de la défense du Repaire. Lorsque je bats mes adversaires, j’aime voir ces chiens galeux disparaître pour de bon ! 

AB :

Tu es clairement un maître de la piraterie, Capitaine. De quoi es-tu fier dans ta vie ?

MK :

Ce dont je suis le plus fier, ce sont mon épouse et mes enfants. J’ai construit une maison pour eux et j’essaie, grâce à mon travail, de transformer mes rêves en réalité.
Que pourrais-je demander de plus ? Et bien : dominer le monde, mais ça pourrait prendre un peu plus longtemps.

AB :

La domination du monde ? Pour un Capitaine tel que toi, ça semble faisable ! Tu règles toujours la barre haut, mon gars ! Dis-moi, en plus de ces nobles aspirations, quelles autres choses t’intéressent ?

MK :

J’aime voyager, faire du snowboard et conduire des voitures rapides. Et j’aime aussi la glace  

AB :

Arrr, rien de meilleur que de la glace au rhum et aux noix pendant un jour d'été.  Maintenant, passons à une question difficile. Si tu recherchais une nouvelle Fraternité - en supposant que Seebären n’existe plus - laquelle choisirais-tu ? 
MK :
Désolé, Anne, mais je ne peux même pas l'imaginer. Si Seebären me chassait ou était dissoute, j’arrêterais le jeu. 
AB :
Certains membres de ta famille jouent-ils à Pirates: Tides of Fortune ? Y a-t-il un penchant pour la piraterie dans ta famille ?
MK :
Oui, les membres de ma famille jouent, mais la plupart ne jouent pas sérieusement. À part un, qui a la même « fièvre » du jeu que moi et qui est un bel ajout à notre Fraternité.
 
AB :
Quelles sont les trois astuces que tu peux donner à de jeunes pirates inexpérimentés ?
MK :
Tout d'abord, développez votre Repaire. Les Ressources et la recherche sont vraiment les choses les plus importantes au début. Réfléchissez bien avant d’engager un adversaire. Ensuite, restez fidèles à votre cri de bataille et levez la grand-voile et « en avant toute ! » 

Bien dit, Cap’taine Matzen !

Puissent ton sens de l’aventure et tes compétences de chef être un exemple pour tous les Capitaines ! Je vous souhaite, à ton brave équipage pirate et toi, bonne fortune, beaucoup de butin et des cieux cléments !  Puisses-tu apporter la gloire à ta Fraternité et le malheur sur tes ennemis !

À bientôt, Capitaine !

Mène ton équipage pirate vers la gloire dans
Pirates: Tides of Fortune