Pourquoi aimons-nous tant jouer à la guerre ?

Tout en MMO Jeux en ligne10 minutes lues

La guerre, ce n'est pas amusant. Voilà une déclaration que nous pouvons tous approuver. Être soldat en temps de guerre est une épreuve difficile à vivre, qu'on ne peut pas prendre à la légère. C'est compliqué, exigeant et dangereux. Personne ne se bat pour le plaisir. Alors, si la guerre n'a rien d'amusant (et, comme l'a dit un grand homme, ça ne changera jamais), pourquoi jouer à la guerre est si populaire ?

D'où vient cette envie de chausser les bottes boueuses d'un soldat de la Seconde Guerre mondiale, de serrer le canon à plasma d'un Space Marine ou d'envoyer ses troupes Vikings dans une attaque sanglante ?

Pourquoi aimons-nous tant jouer à la guerre

Les raisons sont multiples. Cependant, ce qui nous intéresse ici, ce sont les pensées, les sentiments et les émotions fondamentales qui donnent envie de jouer à la guerre.

Avant de se plonger dans l'aspect psychologique et d'affronter les forces des ténèbres, définissons d'abord ce qu'est un jeu de guerre.

Qu'est-ce qu'un jeu de guerre ?

Selon un article de l'Université de Virginie, tous les jeux de guerre partagent les trois mêmes caractéristiques :

● L'aspect guerrier
● L'aspect ludique
● L'aspect simulation

L’aspect guerrier

Les jeux de guerre ne sont tous pas centrés sur la guerre elle-même.

Ce qui fait d'un titre un jeu de guerre est la simulation des « activités guerrières » ainsi que la terminologie et le jargon appropriés.

Si tu y réfléchis, c'est logique. Seuls les jeux qui dépeignent l'acte guerrier, sans nécessairement être réalistes, sont appelés jeux de guerre. Le concept n'a pas besoin d'être central, mais jouer à la guerre en ligne ne peut exister sans la guerre elle-même.

L’aspect ludique

On ne peut pas dire que toutes les simulations de guerre sont vraiment des « jeux de guerre ».

Par exemple, les manœuvres militaires sont une simulation de guerre, mais elles n'ont pas grand-chose à voir avec les titres où on va jouer à la guerre.

Si l'aspect précédent soulignait l'idée qu'un jeu de guerre doit porter sur la guerre, celui-ci insiste sur le fait que ce doit être un vrai jeu.

Les jeux obligent généralement les participants à s'affronter ou à coopérer contre un ennemi commun. Cela « force » ceux qui vont jouer à la guerre à faire preuve de créativité et à trouver de nouvelles stratégies pour atteindre leur objectif.

Si une simulation encourage la réflexion stratégique, on peut alors la considérer comme un jeu.

L’aspect simulation

Les bons jeux de guerre simulent d'une certaine manière ce qu'est réellement la guerre.

Ils le font à divers degrés de réalisme, mais par définition, le fait de jouer à la guerre donne un aperçu du monde de la guerre (sans le côté de mort réelle). De la planification stratégique aux situations qu'une personne pourrait rencontrer, le jeu simule plus ou moins bien les conditions en temps de guerre.

La plupart des jeux ne s'attachent pas à montrer à leurs joueurs comment faire la guerre ou diriger une armée. Il s'agit d'un sous-produit de tout jeu de guerre qui se respecte.

Les trois aspects de jouer à la guerre

L'armée américaine, comme d'autres armées dans le monde, a toujours apprécié la simulation offerte par les jeux de guerre, à tel point qu'elle a développé son propre jeu comme outil de formation et de recrutement.

Toutefois, cela ne signifie pas que tous les jeux de guerre tentent de simuler la réalité. Par exemple, les gens qui aiment jouer à la guerre au temps médiéval n'espèrent pas apprendre à construire un château et à le défendre contre une armée d'envahisseurs.

Chaque jeu de guerre offre un niveau plus ou moins élevé des trois aspects décrits ci-dessus. Ils ne sont tous représentés de manière égale. Généralement, un seul des trois aspects est mis en avant. Plus l'aspect ludique est présent dans le jeu, moins il tendra vers la simulation, et vice-versa.

Par exemple, les jeux de guerre MMO fantasy développent très bien l'aspect ludique, et traitent du thème de la guerre. Ils n'exploitent pas vraiment l'aspect simulation de la guerre et pourtant on les considère comme des jeux de guerre.

L'histoire des jeux de guerre

Jouer à la guerre est un phénomène qui existe depuis des siècles.

On a commencer à jouer à la guerre depuis qu'on a inventé le jeu de cartes la Bataille (on ne sait pas exactement quand ça s'est produit). Depuis lors, on a fait semblant de jouer à la guerre par tous les moyens imaginables, des cartes aux jeux de plateau en passant par les jeux vidéo.

Le premier jeu vidéo de guerre était « Spacewar ! ». C'est un jeu de combat spatial développé en 1962 sur le mini-ordinateur PDP-1. Par hasard, « Spacewar ! » est également l'un des premiers jeux vidéo de l'histoire, ce qui en dit long sur la nature humaine et les jeux que nous aimons.

Cependant, le premier jeu de guerre est sorti en février 1980 sous le nom de « Computer Bismarck ».

« Computer Bismarck » était un jeu de stratégie au tour par tour, dans lequel ceux qui jouaient à la guerre contrôlaient les forces britanniques et combattaient le cuirassé Bismarck et d'autres unités allemandes. Le côté allemand était contrôlé par un autre joueur ou par l'intelligence artificielle d'un ordinateur appelée « Otto Von Computer ».

Comme tu peux le voir sur la photo, le « Computer Bismarck » ne ressemblait pas à grand-chose... On peut à peine distinguer la Grande-Bretagne (à droite) ou l'Islande (en haut) sur l'Océan Atlantique violet.

Computer Bismarck : le premier jeu vidéo

Depuis, les jeux de guerre ont fait un sacré chemin et sont devenus l'un des genres les plus populaires. L'essor des jeux de tir à la première personne dans les années 1990 a donné naissance à des franchises à succès telles que « Call of Duty », « Battlefield » et « Wolfenstein ». Ils ont contribué à rendre incontournable le thème de la guerre dans les jeux. 

Il est si populaire que dans le jeu « Darksiders », le joueur est la personnification même de la guerre.

On trouve désormais des jeux de guerre en tous genres, allant de jeux d'aventure narratifs à des jeux de tir militaires riches en explosions pour mobiles. Mais il y a un genre presque entièrement axé sur le concept de la guerre : la stratégie. Les jeux de stratégie au tour par tour et ceux en en temps réel ont fourni des jeux aux PC du monde entier pendant des années, avec des franchises comme « Command & Conquer », « Total War » et « WarCraft ».

Ils ont finalement conduit à l'essor des jeux de stratégie MMO, où de nombreux jeux de guerre modernes ont trouvé leur public.

Jouer à la guerre en ligne nous rend meilleurs

Pourquoi aimons-nous la guerre dans les jeux vidéo ? Pour le défi et la satisfaction de déjouer nos ennemis (virtuels).

Les humains aiment la compétition. On ne se soucie pas d'être bons (ou « git gud » si tu préfères), mais d'être les meilleurs.

Selon une étude de la Harvard School of Public Health, près de la moitié des participants préféreraient gagner 50 000 dollars dans un monde où le salaire médian serait de 25 000 dollars ou 100 000 dollars dans un monde où le salaire médian serait de 200 000 dollars.

De même, l'étude montre que les gens préfèrent bénéficier d'un avantage plutôt relatif qu'absolu. En d'autres termes, les gens veulent être plus intelligents et plus beaux que leurs amis et collègues, mais sans vouloir être les plus intelligents ni les plus beaux du monde.

On veut être meilleurs que nos pairs, et c'est un trait humain fondamental.

Ainsi, quand tu vas jouer à la guerre en ligne, dans un jeu où le but est de vaincre d'autres joueurs en combinant stratégie, logique et perspicacité, tu te moques de ton niveau général. Tu veux juste être meilleur que la personne de l'autre côté de l'écran.

Jouer à la guerre en ligne en combinant stratégie, logique et perspicacité

En d'autres termes, quand on est en train de jouer à la guerre, on veut tous être le gros poisson dans un petit étang.

Bien entendu, au fur et à mesure que tu progresses dans le jeu, la taille de ton étang augmente. Cependant, les joueurs vraiment compétents progresseront au même rythme pour s'assurer qu'ils restent le « plus gros poisson ».

Un cocktail d'hormones et d'émotions

Outre le fait de mettre nos capacités logiques, stratégiques et de planification à l'épreuve, nous aimons jouer à la guerre parce que cela fait appel à nos instincts les plus basiques.

Comme le suggère un article de NPR sur la violence dans les jeux vidéo, deux choses rendent une situation ou un récit plus attrayant : le sexe et la violence.

Selon Douglas Gentile, professeur à l'université d'État de l'Iowa, les jeux de guerre et les jeux de tir provoquent la libération dans notre sang d'un cocktail d'hormones du stress comme le cortisol, la noradrénaline et la testostérone. Ces mêmes hormones seraient libérées si nous étions en situation réelle de combat. La plupart du temps, c'est l'un des avantages des jeux vidéo.

Dans une situation réelle, le corps utiliserait ces hormones pour créer une réponse combat-fuite. Cependant, comme le souligne Gentile, elles nous excitent et rendent un jeu plus attrayant.

« Lorsqu'on se sait en sécurité, avoir ce sentiment de stress réel peut être amusant, » explique Gentile.

Cette théorie est confirmée par Megan Zlock d'iStrategyLabs, qui affirme qu'une histoire devient instantanément plus impressionnante et captivante quand on ajoute un élément de danger.

« Si tu veux produire une bon récit, tu dois créer un conflit, et la violence est un moyen très simple de provoquer un conflit, » a déclaré Zlock.

La violence est un stimulant qui, lorsqu'elle est provoquée dans un environnement adéquat, est très efficace. C'est clairement le cas avec les jeux de guerre immersifs en ligne. Tu te trouves dans un scénario où tu va jouer à la guerre, ton corps est tendu par le stress de la compétition et le désir de gagner, ce à quoi ton cerveau réagit de manière appropriée.

Contrôler une telle situation te remplit d'un sentiment enivrant de puissance, surtout si tu bats contre un autre joueur. Ajoute à cela tes hormones de stress, et tu voudras boire le cocktail qui en résulte pendant des heures.

Le conflit est le meilleur facteur de motivation

Pourquoi nous aimons jouer à la guerre

Voilà, en quelques mots, les raisons pour lesquelles nous aimons jouer à la guerre.

Ces jeux nous aident à montrer au monde, et plus particulièrement à nos ennemis, que nous sommes meilleurs qu'eux : notre stratégie est plus astucieuse, nos réflexes plus aiguisés et nos compétences supérieures.

Le frisson de la compétition, associé au sentiment de puissance et d'accomplissement que nous tirons en reprenant le contrôle de situations apparemment chaotiques, expliquent pourquoi la guerre est un thème si répandu dans les jeux vidéo. De plus, ces sentiments et émotions sont extrêmement importants car ils sont épanouissants et gratifiants. Voilà un des grands avantages des jeux vidéo et une des raisons pour lesquelles nous les aimons tant.

Maintenant que tu sais pourquoi tu aimes jouer à la guerre, profite au mieux de tous tes jeux de stratégie en ligne préférés. Rendez-vous sur le champ de bataille !

Raid: Shadow Legends
Récupère + de 400 Champions et décroche la gloire