Comment les jeux à la demande et les services de jeu en streaming refaçonnent les jeux vidéo

4.3.2019

Lorsque je parle de « plateforme de jeu » ou de « matériel de jeu », à quoi penses-tu ?

Plusieurs choses te viennent sans doute à l’esprit, mais, avant tout, tu songes aux ordinateurs, aux claviers, aux consoles et aux manettes qui ont façonné l'industrie du jeu.

Pourtant, les choses évoluent de manière dramatique. Les vieilles frontières sont repoussées ; les innovations permettent à de nouvelles entreprises et plateformes de jeu d’entrer en lice.

Comment fonctionne le jeu à la demande ?

La réponse pourrait être compliquée, mais nous pouvons essayer de la simplifier.

Le serveur de jeu à la demande (cloud gaming) fait le gros du travail pour toi. Le serveur exécute le jeu pendant que ton PC, ou ta console, lui envoie directement toutes tes données.

Le serveur de jeu à la demande traite les choses gourmandes en ressources, par exemple les graphismes, applique tes données et renvoie tout sur ton écran. Ton PC, ou ta console, ne se charge quasiment d’aucune tâche difficile.

En gros, le serveur de jeu envoie toutes les données de sortie vidéo et audio sur ton appareil, puis tu interagis avec ces dernières. Tes données sont renvoyées vers le serveur et le jeu réagit en fonction. Tout ceci se passe à une vitesse incroyable, sans que le joueur ne remarque aucun délai entre le moment où il appuie sur un bouton et la réponse du jeu ; enfin, dans l’absolu.

Le jeu à la demande est l'avenir des jeux vidéo

Les jeux sur navigateur et les jeux à la demande existent déjà en réalité. Même s’ils sont très similaires, ils ne sont pas identiques.

Diverses entreprises, comme Plarium et d'autres, te permettent de profiter de nombreux titres, confortablement installé devant ton PC, sans que tu n’aies à télécharger un seul octet.

Le jeu à la demande permet de lever de nombreuses contraintes et restrictions qui ont « tracassé » l'industrie du jeu pendant des années. Les cartes graphiques coûteuses, les cycles de vie limités du matériel et l’érosion des copies physiques des jeux pourraient devenir obsolètes.

Le jeu en direct et en streaming est déjà une tendance très populaire qui refaçonne l'industrie. Les spectateurs affluent pour regarder leurs personnalités préférées sur Twitch ou YouTube.

Actuellement, l’industrie du jeu, dans son ensemble, semble prête à passer au niveau suivant. Au lieu de regarder une vidéo de quelqu’un d'autre jouant à un jeu, le jeu en streaming te permet de jouer à n’importe quel jeu vidéo à la demande.

Tu peux voir cela comme un « Netflix pour les jeux vidéo ».

L’aspect négatif des jeux en streaming

Si tu te situes dans le camp des « joueurs acharnés », tu n’aimeras pas tous les changements apportés par les jeux dans le cloud.

Bien entendu, tu pourras accéder instantanément au jeu de ton choix et oui, tu pourras jouer à ce jeu sur pratiquement n’importe quel PC (ou n'importe quel appareil capable d’exécuter des vidéos de haute qualité), mais ces possibilités peuvent engendrer, et engendreront, des problèmes.

La compression vidéo aura pour conséquence des graphismes de qualité inférieure à ceux auxquels tu es habitué sur une plateforme de jeu haut de gamme. Mais ce sera nécessaire pour réduire les coûts de l’hébergeur.

Le jeu à la demande consommera également une quantité énorme de bande passante en raison de la grande quantité d’informations visuelles et sonores qui te sont envoyées. Si ta connexion internet est limitée, d’une manière ou d'une autre, comme c’est le cas dans de

nombreux foyers, tu découvriras rapidement que les jeux dans le cloud ne sont pas faits pour toi.

Un autre problème qui apparaîtra sera celui de la latence, puisque le jeu à la demande ne sera jamais aussi rapide qu’un appareil haut de gamme local. Il y aura un décalage entre l’envoi de tes données et le temps de réception par les serveurs, aussi petit soit-il.

Pour certains, ces problèmes seront sans conséquence. Mais pour d’autres, ils pourraient être rédhibitoires.

Les géants de la haute technologie soutiennent le jeu à la demande

Si une entreprise doit marquer l’entrée dans l’âge du jeu à la demande et du jeu en streaming, ce sera Google.

Google joue déjà un rôle énorme dans l'industrie du jeu avec son service de distribution numérique « Google Play ». L'application est préchargée sur la grande majorité des téléphones Android, aux quatre coins du monde, permettant à de nombreux développeurs de pénétrer le monde des jeux.

La popularité des smartphones en général, et de l’OS Android en particulier, a pris le monde d’assaut, avec pour résultat la naissance d'une nouvelle espèce de joueurs qui jouent à leurs jeux préférés de manière occasionnelle et nomade. Les jeux ne sont plus le domaine réservé du joueur hardcore qui passe des heures sur son PC ou sa console.

Mais Google prépare déjà son prochain projet pour l’industrie du jeu en créant le prochain service de jeu en streaming d'importance.

D’après des sources de Kotaku, Google prévoit d'appliquer une approche en trois volets pour ce projet, qui a reçu pour nom de code « Google Yeti » :

  • Plateforme de streaming

  • Matériel

  • Placer les développeurs de jeu sous l’égide de Google en utilisant un recrutement agressif ou l’acquisition

Ces informations sont fournies par cinq sources différentes, briefées par Google ou ayant obtenu leurs renseignements de sources fiables.

Electronic Arts est un autre géant de l'industrie qui s’est récemment joint à la tendance du jeu à la demande. Espérant se joindre à l’action, EA a récemment acquis l’entreprise Gamefly, basée en Israël. Ce service permet de diffuser les jeux depuis sa plateforme de jeux dans le cloud, exécutables depuis certaines télévisions connectées et l’appareil Fire TV d’Amazon, donnant ainsi accès à divers jeux vidéo et titres de grande qualité.

EA a déclaré la chose suivante à propos de l’acquisition et du jeu à la demande dans un communiqué de presse récent :

« Le jeu à la demande ouvre de nouvelles possibilités permettant d’accroître la portée des jeux en diffusant du divertissement de grande qualité à plus de joueurs, sur plus d'appareils, dans un plus grand nombre de régions du monde. »

« Avec cette acquisition, EA renforce son orientation stratégique sur les technologies avancées qui offriront plus de liberté aux joueurs, en leur donnant accès aux jeux qu’ils souhaitent, et permettront de fournir des expériences de nouvelle génération adaptées au besoin ».

Pour rassurer la majorité de sa clientèle plus traditionnelle, EA a déclaré que les jeux sortiront toujours, à moyen terme, sous forme physique classique. Toutefois, ils envisagent un moment, dans le futur, où leurs titres phares seraient uniquement diffusés à l’aide d’un service par abonnement.

Ça ressemble à un « Netflix pour jeux vidéo », non ?

Les services de diffusion de jeux en streaming repoussent les vieilles frontières

Même si Google pourrait mettre le jeu en streaming sous le feu des projecteurs, elle n’est pas la seule entreprise, loin de là, à s’attaquer à ce marché émergent.

Actuellement, les utilisateurs peuvent acheter et télécharger divers titres depuis leurs consoles et dans différents magasins numériques sur PC, par exemple Steam. Chaque plateforme est compatible avec des options limitées, que ce soit la diffusion du jeu en ligne et en direct ou la diffusion des jeux sur un autre appareil.

Cependant, Yeti, et les autres plateformes qui suivront nécessairement, seront totalement différentes puisque les utilisateurs n’auront à télécharger aucun des jeux. À la place, les jeux seront diffusés en streaming directement sur leurs ordinateurs, voire leurs navigateurs.

​​​​​​​

Ce service contourne les obstacles de l’espace de stockage limité et des caractéristiques techniques obsolètes dont souffrent actuellement de nombreux systèmes.

Il ouvre également les vannes vers d'innombrables utilisateurs qui vivent dans des endroits isolés ou des zones où l’acquisition des jeux vidéo n’est pas aussi facile que pour ceux qui vivent dans des lieux plus peuplés.

Ceci repoussera effectivement les vieilles frontières et agrandira l’espace, déjà massif, du marché du jeu.

Conclusion

Il semble que le jeu à la demande et le jeu en streaming fassent partie du futur de nos jeux. Des géants de l’industrie investissent dans les technologies, les services et les plateformes entourant ces concepts. Ce sera probablement la prochaine grande nouveauté qui refaçonnera l’industrie du jeu.

Plus que jamais, les joueurs veulent emmener leurs jeux avec eux et « continuer » là où ils se sont « arrêtés », peu importe où ils se trouvent dans le monde. Nous le constatons déjà avec les services en streaming tels que PS Now de PlayStation et la popularité de la Nintendo Switch, un appareil qui est à la fois une console de maison et une console portative.

Diffuser les jeux en streaming, depuis n'importe quel endroit du monde, sur n'importe quel appareil, est sans doute ce que l’avenir nous réserve.